Revenir en haut Aller en bas
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  FAQ  

Zarhat Allayl dit Jack

Âge du Personnage : 24 ans
Nationalité du Personnage : Etasunienne
Métier du Personnage : Informaticienne en formation
Multi-Compte ? : Non
Zarhat Allayl
Zarhat Allayl


Zarhat Allayl dit Jack Empty
Message Mar 14 Mai - 21:19
Guerrier d'Avalon
Zarhat Allayl dit "Jack"
"Citation"

Bonjour à vous.

Je m'appelle Zarhat Allayl mais mes amis aiment m'appeler Jack. J'ai physiquement 24 ans et suis originaire des USA même si j'ai aussi des origines égyptiennes. J'exerce la fonction d'informaticienne en formation au sein des Guerriers d'Avalon.

Côté famille, j'ai rejoint le projet Noé avec le vieux Derek. Aux yeux de la colonie, je suis célibataire libérée.

Ce qu'on dit de moi
Descriptions Physique et Mentale

Description du physique et du mental, ses tics, ses manies, ses signes particuliers...

Le première chose que l'on remarque chez moi, c'est probablement ma grande taille. Effectivement, je mesure environ 177 centimètres pour quelques 62 kilogrammes, ce qui me donne une silhouette particulièrement svelte. Cette ligne digne d'une fille de papier glacé cache une musculature fine et sèche. Souvent, les filles me jalousaient car je pouvais manger toute ce que je voulais sans prendre un gramme de trop. En fait ce n'est qu'une question de métabolisme et aussi de dépense énergétique. Je suis plutôt à ranger dans la catégorie des personnes sportives et hyperactives. Ouais, je ne tiens pas en place et puis j'ai toujours été habituée à bouger tout le temps. D'ailleurs, j'ai trop souvent fait l'école buissonnière au goût de mes éducateurs. Malgré mon petit minois mutin aux traits finement ciselés, on découvre vite que je suis une personne taquine et cela s'exprime la plupart du temps par mon petit sourire narquois et mon regard pétillant de malice toute enfantine même si j'ai dépassé le stade de l'immaturité depuis un bail. Si j'ai hérité de ma mère son corps sensuel aux proportions proches des canons de beauté actuels, de sa peau ambré qui rappel le désert des pharaons d'où elle est originaire, de ses longs cheveux soyeux de couleur noir corbeau, je ne sais pas si c'est de mon géniteur que je tiens mon regard couleur miel. Ma mère ne m'a jamais parlé de cet homme qui l'avait engrossé et puis abandonnée.

physique de Zarhat:
 

En fait, elle ne me parlait pas beaucoup, trop absorbée à se plaindre de ses rêves perdus et brisés par ce monde pourrit. Au bout d'un certain temps, je ne faisais plus attention à ses divagations d'alcoolique afin de me concentrer sur moi et ma propre réussite. C'est certainement de cette enfance peu heureuse que je tiens ma détermination et mon côté indépendante. Même si je suis quelqu'un de plutôt réfléchie, je n'en reste pas moins humaine et parfois je me laisse emporter par mon impétuosité, mon impatience. Ceci dit, j'ai une bonne capacité d’analyse des situations qui fait que même dans le cœur de l'action, j'arrive à faire la part des choses et à trouver une porte de sortie. Là d'où je viens, la loyauté a un prix et on n'accorde pas sa confiance facilement. Donc, il est assez difficile de dire que je suis loyale. Cependant, les gens qui comptent à mes yeux, à mon cœur peuvent compter à 1000% sur moi, le problème c'est qu'ils sont peu nombreux. Mon enfance et mon adolescence à New-York m'ont apprises le pragmatisme. Cela peut sembler dur, mais s'il y a un sacrifice à faire, je suis capable de le faire et je suis aidée en cela par mon esprit analytique développé. Mon plus gros défaut ? Je dirai que mon insolence n'est pas une légende urbaine même si je me suis calmée avec le temps. Certain dirait que j'ai mûri. Alors, je dirai que ma rancune est probablement ce qui représente mon côté le plus obscure. Par vengeance, je crois que je pourrai commettre les pires atrocités inimaginables. Ce simple défaut peut transformer toutes mes qualités en défauts. Ma détermination devenant de l'obstination et ainsi de suite. Donc, si je puis me permettre de vous donner un conseil, ne provoquez pas mon courroux pour éviter de voir mon côté sombre.

Comme je vous l'ai dit, je suis étasunienne avec des origines égyptiennes. Je suis très fière de cela et j'ai l'ai marqué sur mon corps. Je ne suis pas comme ma mère qui a fuit ce qu'elle était et s'est perdue dans une ville trop grande avant de se faire dévorér. Contrairement à elle, je suis forte et je ne renierai pas qui je suis. Ce que peu de gens savent, c'est que Zarhat Allayl veut dire "Fleur de la nuit" en arabe. Très poétique mais tellement loin de ce que je suis vraiment. J'affiche clairement mes origines avec un œil d'Horus que je me fais chaque matin quand j'ai finit de faire ma toilette. De plus, j'ai de nombreux tatouages sur le corps afin de représenter tout ce qui peut faire référence à ma culture maternelle.

tatouages de Zahrat:
 

Hormis mes nombreux tatouages, je suis une dingue d'informatique. C'est mon dada et je suis plutôt douée même si j'ai trop souvent pris la tangente au lieu d'aller en cours. C'est le vieux Derek qui m'a appris les bases. Ce bonhomme d'un certain âge pour ne pas dire d'un certain âge était notre voisin et il s'est plus occupé de moi que ma propre mère. Ce type, c'est la personne qui compte le plus au monde pour moi ... Enfin je devrai dire qui comptait le plus. Il est mort lors du crash. Bref, c'est grâce à lui si je suis sur Avalon. Le jugement reste encore en suspend quand au fait de savoir si c'est une bonne chose ou non. Tout cela pour dire que j'aime l'informatique et que malgré mon manque flagrant de connaissances scolaires, je me débrouille pas mal avec un ordinateur entre les mains. Comme je l'ai déjà dit plus haut, je suis une grande sportive. Quand on grandit dans une ville qui dévore tout ce qui est trop faible, il faut savoir courir, rester mobile, se déplacer en tenant compte des obstacles urbains. Je sais me battre s'il le faut, mais ce n'est pas aussi élégant que les combats codifiés que pratiquent les bourgeois dans leurs clubs. Moi je donne dans la baston de rue où tous les coups sont permis et seul le résultat compte: être la dernière personne debout. Ceci dit, je préfère jouer sur ma dextérité pour fuir et éviter les confrontations physiques autant que possible. Je suis plus du genre Ninja que Samouraï, tout dans la discrétion, l'esquive et la mobilité. Puis, pour pratiquer mon premier amour, le graffiti, il valait mieux que je sache me déplacer façon parcours urbain. En fait tout est lié. Après, il y a deux ou trois choses que je n'avouerai jamais, comme mon passé de délinquante, plus précisément de cambrioleuse. D'après vous, à quoi me servaient mes connaissances en informatique ? La domotique c'est génial, surtout pour une personne qui sait comment contourner les sécurités. Merci Derek, même s'il ne l'a jamais su. Je crois qu'il le valait mieux, cela l'aurait probablement déçu et je n'aurai pas aimé son regard ensuite. Pour finir, je suis une urbaine comme la plupart des gens de la Terre, donc les animaux je ne connais pas trop. Il faut dire que j'ai rarement mit le nez dans les documentaires, car cela ne m'intéressait pas des masses. Après tout, je donne dans l'informatique et donc la technologie.

Écoutez mon histoire
Le Background du personnage

Développement de la vie du personnage, de sa naissance à aujourd'hui.

Une silhouette glissait dans la pénombre du Caire, Aibnat filait discrètement avec une valise. Un taxis l'attendait au coin de la rue pour la conduire à l'aéroport. La jeune femme était une célébrité locale, chanteuse et danseuse du ventre reconnue. Cependant, cela ne la protégeait pas des arrangements que son père aurait pu prendre. Elle ne voulait pas se retrouver mariée de force à un vieux Cheikh ayant de nombreuses épouses. Alors, la jeune femme avait préféré filer en douce, partir pour toujours afin de conserver sa liberté de choix. Tout était prévu dans sa fuite avec en poche un billet d'avion, un aller simple pour New-York. Ses premiers pas sur le sol de la grande mégalopole BosWash lui illuminèrent le yeux de doux rêves et de promesses bien trop irréelles. Rapidement, Aibnat déchanta en se rendant compte de la difficulté de vivre ici. Après tout, à New-York, elle n'était personne et se retrouva à devoir se trémousser dans une boite de danses exotiques. La déception avant la déchéance. En difficulté financièrement, la jeune égyptienne se retrouva à faire des photo érotiques et glissa progressivement vers une autre forme du commerce de ses charmes. Un client, qu'importe lequel finit par la mettre en cloque et ce fut comme cela que Zarhat vit le jour sur Terre.

Depuis son plus jeune âge, Jack comme elle préfère qu'on l'appelle, ne connu que les bas fonds de New-York et sa faune particulièrement glauque. Il n'était pas rare de voir la gamine dans les vestiaires des danseuses pendant que sa mère était en représentation ou bien en grande "discutions" avec ses fans dans une alcôve privée. Coqueluche de ces dames, l'enfant représentait un peu de réconfort pour ses femmes au destin contrarié. Très vite, la gamine prit conscience des difficultés de la vie. Dès qu'Aibnat le put, elle plaça la petite à l'école pour se soulager un peu. Zarhat se rendit vite compte que l'école, ce n'était fait pour elle, car son besoin de bouger n'était pas compatible avec la posture à avoir en classe. Ses matières préférées étaient la récréation et les cours de sports. Et puis, la jeune enfant préférait le social au scolaire, l'effort physique à l'accumulation de connaissances scolaires dont elle ne voyait pas trop l'intérêt. Après tout savoir lire, écrire et compter étaient largement suffisant comme base. Savoir réciter de la poésie, savoir ce que des gens mort depuis 500 ans avait fait ou encore calculer l'heure de rencontre entre deux monorails l'un partant de Boston et l'autre de Washington ... Ce n'était pas ce qu'il y avait de plus pratique. Déjà à son âge, Zarhat était du genre pragmatique, tout devait avoir une utilité dans le quotidien difficile de l'enfant. La gamine fut quelque peu mise à l'index de l'école à cause de son comportement hyperactif et à la limite de l'insolence, pourtant elle montrait des capacités intellectuelles quand on arrivait à la stimuler avec efficacité.

Même si à cette époque elle n'en avait pas la moindre idée, la grande rencontre de sa vie, Jack la fit un jour en rentrant de l'école ou plutôt de son après-midi détente en ville. Comme à sa mauvaise habitude, la gamine avait fait l'école buissonnière. Déboulant chez elle telle une tornade.
- Zarhat Allayl: M'man je suis rentrée et ...
Elle croisa un vieux bonhomme qu'elle connaissait de vue. C'était l'un des voisins de palier. Il se tenait debout l'air penaud au milieu du salon comme pétrifié par l'apparition de la gamine.
-Derek: Hum ! Salut petite.
La voix incertaine de l'homme sembla étrange à l'oreille de la jeune fille, mais ce ne fut que bien des année plus tard qu'elle comprit vraiment ce qu'elle avait surpris ce jour-là. Le malaise était plus que palpable, mais Jack passa outre.
- Zarhat Allayl: Bonjour monsieur Strauss.
A ce moment précis, Aibnat sortit de la chambre et posa son sombre regard sur l'enfant. Zarhat ne comprit pas vraiment ce qu'elle avait fait de mal, mais il ne faisait aucun doute qu'elle allait prendre une soufflante. Cependant, elle ne se démonta pas.
- Zarhat Allayl: Dit m'man, qu'est-ce que monsieur Strauss fait ici ?
- Aibnat Allayl: Monsieur Strauss est passé pour régler un petit problème de plomberie. Maintenant dit lui au revoir et va faire tes devoirs dans ta chambre.
Après avoir fait ses adieux au vieux bonhomme, elle fila sans demander son reste. Certainement que voir la gamine arriver comme une fleur avait développé un sentiment de culpabilité chez ce type, un dénommé Derek Strauss. A partir de ce moment, il s'occupa régulièrement de Zarhat pour la pousser à faire ses devoirs et surtout pour lui enseigner la seule chose qu'il savait faire: l'informatique et la programmation.

L'arrivée au collège marqua le début de la fin pour l'adolescente qui vit sa mère sombrer doucement, mais sûrement dans l'alcoolisme. Ses rêves brisés, ses espoirs déçus avaient finit par avoir raison de sa volonté. Plus rien n'avait d'intérêt hormis sont aigreur. La femme ne ratait pas une occasion de se plaindre auprès de sa fille, de lui rappeler tout ce qu'elle avait sacrifié pour elle, même si sa déchéance avait commencé bien avant la venue au monde de Zarhat. Pour échapper à l'atmosphère oppressante du domicile familiale, Jack traînait dans les rues de la grosse Pomme en s'exerçant au déplacement urbain avec certain de ses potes de quartier. Des délinquant patentés pour la plus part d'entre eux. Le collège devint rapidement une option aux yeux de l'adolescente malgré les encouragements du vieux Derek. Mais la grande cassure dans la vie de l'adolescente arriva un soir d'octobre.
- Un homme: Mignonne ta gosse.
- Aibnat Allayl: Humph ! Elle va me rendre chèvre.
Zarhat venait de rentrer d'une de ses virées en ville avec ses potes. Sa mère se tenait debout à côté un type en train de boire un café dans le salon. Le regard de se dernier déplut au plus haut point à l'adolescente de 15 ans. L'étincelle au fond des yeux qu'elle y décela avait un brin de perversité malsaine.
- Un homme: Ah bon ? Tu pourrais la mettre au travail.
Un large sourire étira les lèvres gercées de l'homme. A ces mots, Jack s'arrêta net et tourna la tête afin d'observer ce type. Bien qu'assis, il semblait particulièrement grand et avait la carrure d'un ours. Il était clair que c'était le genre d'homme à ne pas contrarier si on ne voulait pas s'en prendre une. Du coin de l’œil, elle le vit plonger ses mains dans une des poches de son blouson. Soudain une peur irrépressible l’étreignit les tripes comme jamais auparavant.
- Aibnat Allayl: Elle sait rien faire et en plus elle n'arrête pas de sécher les cours. Je reçois un appel tous les jours.
L'homme agita un liasse de billet sous le nez d'Aibnat tout en fixant l'adolescente. A vue de nez, il devait y avoir au moins pour 200$ au bas mot. La mère resta quelque peu interdite.
- Un homme: Un petit tête-à-tête avec ta gosse et je te fille tout ça.
D'abord hésitante, la mère de Zarhat prit les billet pour compte. Un peu comme si elle allait y trouver le courage ou bien une bonne raison de refuser, d'accepter. Après quelques secondes de réflexion qui parurent une éternité, elle répondit.
- Aibnat Allayl: Pour ce prix là, tu peux rester toute la nuit.
Quelque chose se brisa avec fracas dans l'âme de l'adolescente qui lâcha un crie déchirant.
- Zarhat Allayl: M'man Comment ...
Elle n'avait pas eu le temps d'en dire plus que l'homme s'était précipité sur elle pour la saisir par le bras. Il avait tellement de force que même en se débattant, Jack se faisait plus mal qu'elle n'en faisait à son "client". Il était en train de la traîner vers sa chambre d'ado. Avec horreur, elle voyait la distance entre elle et la promesse d'un enfer se réduire. De l'autre côté de la table, sa mère n'avait pas un regard pour elle, son regard rivé sur les billet avec un léger sourire aux lèvres. Par une habille manœuvre, Zarhat réussit à porter un violent coups dans les parties génitales du type à la carrure d'ours. Sous l'effet de la douleur et la surprise, il relâcha suffisamment sa prise sur le bras de l'adolescente pour qu'elle réussisse à s'échapper. Alors, elle entama une course effrénée vers la porte de l'appartement pour sortir en trombe. D'instinct, la gamine alla trouver refuge chez Derek. Cette nuit-là, elle pleura beaucoup sans que le vieux bonhomme ne la questionne ni ne cherche à contacter sa mère. Il se contenta de la tenir dans ses bras le ferait un père pour réconforter sa fille.

Depuis ce fameux jour, Zarhat n'avait plus aucune confiance en sa mère, elle ne voulait même plus lui parler ou l'écouter. L'adolescente faisait de son mieux pour esquiver tout moment gênant avec cette femme qu'elle ne reconnaissait plus, Mais pouvait-elle l'avoir jamais connue ? Suite à cette histoire, la jolie brune laissa totalement tomber le collège. Les coups de fil de l'établissement se multiplièrent et irritèrent un peu plus Aibnat. L'adolescente devait trouver le moyen de calmer le jeu sans pour autant remettre les pieds dans l'établissement. Ce fut là que les enseignement du vieux voisin entèrent en ligne de compte. Ce fut le premier hack de Jack et une vraie réussite. Le système du collège était loin d'être ce qu'il y avait de plus redoutable. Cela fit germer une idée dans l'esprit de la jeune femme et elle le partage avec sa bande de potes du quartier. Une activité plus lucrative bien qu'illégale, la visite des maison dans les quartiers riche. Ses connaissances en informatique lui permirent d'être Miss sécurité du petit gang de branleurs dont elle faisait partie. Peu de maisons pouvait résister aux hacks agressif de l'adolescente. La sensation grisante d'être toujours à la limite, de dépasser ses propres capacité intrinsèque, aller plus loin encore que ce que tout le monde lui prédisait. Elle prouvait à la face du monde entier qu'elle n'était pas une idiote, qu'elle avait des connaissances. De son côté, Derek s'inquiétait énormément pour cette gamine dont il s'était prit d'affection, pour cette fille qu'il n'avait jamais eu. Alors, à force de discutions, il réussit à convaincre Jack de rejoindre une formation professionnelle en informatique, la même voie que lui-même avait suivit. Sans vraiment laisser tomber ses activités annexes, Jack suivit les conseils du vieux voisin en suivant une formation professionnelle en alternance. Par la même occasion, elle découvrit un monde plus vaste encore de possibilité avec la programmation d'IA ou encore l'apprentissage de la programmation de sécurité voir de logiciel de jeux vidéo. Ce fut à cette période trouble que l'adolescente découvrit réellement le rétrogaming et notamment la fameuse licence Assassin's Creed qui la marqua fortement. Ce jeu trouva une terrible résonance dans son esprit. Comme quoi on pouvait soit disant se trouver du mauvais côté de la barrière tout en faisant ce qui est juste, ce qui devait être fait. Cette métaphore la conforta qu'elle n'était pas juste une délinquante, mais bien une sorte de robin des bois des temps moderne. Certes, elle agissait uniquement à son profit, mais c'était pour se préserver de ce monde pourrit.

Zarhat marchait tranquillement dans la rue. Elle venait de finir ses cours d'informatique et rentrait chez elle tout en flânant. La tête un peu ailleurs, la jeune femme ne remarqua pas le vieux Derek qui venait à sa rencontre. Bien trop absorbée par ses idées de soirée en vue de fêter dignement ses 18 ans à venir, Jack fut surprise par la voix rocailleuse de son vieil ami.
-Derek: Zarhat, j'ai une super nouvelle à partager avec toi. Viens, je t'offre un café.
La surprise laissa rapidement place à un franc sourire. Elle s'empara du bras du vieux bonhomme avec entrain et acquiesça de la tête. Derek était probablement la seule personne au monde à l'appeler encore par son prénom. Tout le monde savait que la jeune femme préféré se faire nommer Jack. En arrivant dans un pub irlandais sentant le whisky et la cigarette, ils se dirigèrent vers un table proche de la devanture. Les néons de la rues éclairaient le visage de nos deux amis et y faisaient danser des ombres. Une fois la commande passée, la jeune femme prit la parole.
- Zarhat Allayl: Alors ? Qu'est-ce que tu as à me dire ?
Derek lui parla passionnément du projet Noé. Pendant près d'une heure, il enchaîna les arguments pour tenter de convaincre la jeune femme. Après tout, le vieux bonhomme allait partir puisque son dossier avait était déposé et accepté. Il s'était qu'il pouvait peut-être en faire profiter Zarhat et lui proposa de même. Qu'avait-elle à perdre ?La jeune femme était quelque peu perplexe devant cette proposition. Certes le monde était surpeuplé, la vie difficile et la perspective de repartir de zéro dans un monde neuf était séduisante. Cependant, l'argument massue fut de s'entendre dire qu'elle pourrait elle aussi faire table rase du passé. A 18 ans, elle n'avait plus besoin de l'autorisation d'Aibnat pour faire un tel dossier. Jack pourrait partir loin de cette femme détruite qui avait tendance à projeter sa destruction sur sa fille. Zarhat réserva son jugement, mais en regardant autour d'elle, en analysant sa vie et ses options, il lui parut que c'était probablement sa meilleure chance d'obtenir une vie décente. Finit les petits larcins afin de payer sa mère afin qu'elle lui fiche la paix et qu'elle ne cherche plus à la vendre au premier client venu. Finit les conneries avec ses potes du quartier. Un large et franc sourire se dessina sur ses lèvres.
- Zarhat Allayl: Ça roule ! Qu'est-ce qu'il faut faire ?

Quelques mois plus tard, elle embarquait avec le vieux Derek sur l'Avalon. Un vaisseau gigantesque qui allait les conduire vers un nouveau foyer plein de promesses. Pendant le voyage, elle passa son temps entre la stase et les moments éveillée afin de travailler un peu ses cours d'informatique. Derek lui avait passé la plus grande partie du voyage en stase. Il arrivait souvent que la jeune femme reste des heures à observer le vide de l'espace. C'était une sensation étrange pour elle qui était habituée à avoir la bougeotte depuis sa plus tendre enfance. Ce spectacle avait quelque chose d'effrayant et d'apaisant à la fois. Jamais elle avait pensé à partir un jour dans l'espace, partir à l'aventure et œuvrer pour l'établissement d'une nouvelle colonie terrienne. Jusqu'à présent, Zarhat avait toujours par instinct de survie, pensant toujours à elle avant tout chose. Le vieux Derek était probablement la seule personne au monde qui avait pu lui apprendre deux ou trois truc sur elle-même. A cet instant, elle découvrait son envie de faire partie de quelque chose de plus grand que sa simple personne. D'agir pour les autres, de construire un monde meilleur, de tout simplement dépasser l'égoïsme naturel des humains. Le vieux bonhomme lui fit un merveilleux cadeau en l'invitant à vivre cet extraordinaire odyssée. Il restait encore du temps avant de rejoindre les premières coordonnées et Jack retourna une fois de plus en stase. A son réveille, c'était le boxon. Le personnel médical s'occupa d'elle sans vraiment lui donner plus d'information sur ce qui se passait. Un profond pré-sentiment lui vrilla les entrailles. Finalement, lors d'un rapide briefing, Zarhat fut frappée par les renseignements qui lui tombaient dessus. Le vaisseau s'était écrasé sur un terre à la faune plutôt hostile. L'Avalon avait subit des dégâts trop important pour être réparer et reprendre sa route. Tout le monde était condamné à vivre ici, à faire son trou dans ce monde qui n'était pas fait pour eux à la base. On allait pouvoir mettre à l'épreuve l'instinct de survie et d'adaptation de l'humanité. Cependant, la pire nouvelle arriva quand on lui annonça le décès de Derek Strauss lors du crash, tout comme des dizaines de personnes. Il avait été éveillé afin de faire une maintenance des serveurs informatiques. tout ce à quoi elle pouvait penser, c'était qu'elle n'en avait rien à foutre des autres. Derek était mort, la seule personne qui était capable de voir le meilleur en elle et de le faire ressortir. Le rêve vira donc au cauchemar. Cependant, ce n'était pas finit, car Jack devait passer des tests afin de voir si une compatibilité avec un truc était possible.
- Scientifique: Ne bougez pas, nous allons procéder aux tests maintenant.
La réponse de la jeune femme fut immédiate et sans appel.
- Zarhat Allayl: Va te faire foutre du con !
A peine avait-elle ouvert la bouche que toutes les machines se mirent à clignoter. Elle était compatible avec le noyau 350. La convaincre ne serait pas une mince affaire. Ce fut seulement en voyant les écailles que Jack laissa l'idée d'accepter cette compatibilité faire son chemin. Maintenant, elle fait partie des guerrier d'Avalon même si elle est loin de l'image modèle du défenseur de la veuve et l'orphelin que l'on a des gens qui occupent ce genre de rôle.

Derrière le Personnage
Pseudo, Âge

» Comment as-tu découvert le forum ? Suite à des pérégrinations sur Google.
» Comment se nomme l'inventeur des Écailles d'Avalon ? Erik Carlsson
» Le personnage sur ton avatar : Pharah
» Un dernier mot ? yipee kai pauvre con
Codage ⓒ Mélicendre
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne



Dernière édition par Zarhat Allayl le Ven 17 Mai - 19:49, édité 20 fois
Âge du Personnage : 24 ans
Nationalité du Personnage : Etasunienne
Métier du Personnage : Informaticienne en formation
Multi-Compte ? : Non
Zarhat Allayl
Zarhat Allayl


Zarhat Allayl dit Jack Empty
Message Mar 14 Mai - 21:19
Guerrier d'Avalon
Héritage des Assassins

» Numéro de Série du Noyau : 350

» Armature : Décrivez ici l’apparence générale de l’Ecaille, armure intégrale ou partielle, super combinaison, exosquelette, mini-mécha, etc.

L'écaille qui échoit à Jack se retrouve modelé suivant l'image qu'elle a d'elle dans son subconscient. Amatrice de rétrogaming, elle avait une affection particulière pour la licence Assassin's Creed si bien que son armure prend la forme d'une tenue que l'on voit dans le jeu vidéo. De toute façon, cela correspond parfaitement à la jeune femme qui préfère la discrétion et la liberté de mouvement. L'écaille à donc une apparence de vêtement en cuir avec une capuche sur la tête. Un masque peu apparaître et cacher totalement le visage de Jack.
Image Facultative:
 

» Capacités et Armement : Décrivez ici les capacités de votre Écaille, les types d’action et les modes de combat pour lesquels elle se révèle efficace, ainsi que l’armement qu’elle emporte.

Héritage des assassins est une écaille principalement prévue pour l'infiltration et les attaques furtives. Toute son armature est tournée vers la mobilité maximale de Jack tout comme vers la discrétion. Même si elle peut encaisser de violentes attaques, l'écaille se montre moins résistante que les autres car tous ses systèmes sont tournés vers la dextérité de sa porteuse et sa liberté de mouvement. D'où son aspect de simples vêtements de cuir. D'ailleurs, cela se ressent aussi au niveau de son armement qui s'avère particulièrement léger par rapport à ce que l'on pourrait s'attendre. Toute la stratégie de Jack repose sur les attaques par surprise qui peuvent s’avérer particulièrement dévastatrices. On résiste rarement à une balle haute vélocité tirée à bout portant en pleine tête ou bien une lame qui sectionne une artère.

Camouflage optique: L'armure est dotée d'un système de reconnaissance de son milieu immédiat afin de lui permettre de jouer les "caméléons" en se fondant au maximum dans le décors sans pour autant être invisible. Il faut être particulièrement attentif pour remarquer l'armure quand elle passe en mode camouflage.

Un pistolet: C'est une reproduction d'un ancien modèle de pistolet contenant toute les technologies de pointe. Il a pour fonction de permettre à Jack de se battre à distance (courte à moyenne) voir même de se battre au corps à corps.

La lame secrète: c'est une lame qui permet d'achever une cible au corps à corps, mais qui est inutile dans un combat à l'arme blanche. Cela reviendrait à utiliser un cure dent pour se battre contre une claymore.

Une épée : Afin de permettre à Jack de se battre quand elle ne peut pas faire autrement. Faite dans le même matériaux que l'armature de l'écaille et dotée d'un système de lame à vibration, cette épée est une arme mortelle. La jeune femme l'utilise en duo avec son pistolet afin de varier les attaques et se rendre imprévisible.

Forme de l'épée:
 
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne



Dernière édition par Zarhat Allayl le Ven 17 Mai - 7:30, édité 7 fois
Âge du Personnage : 31 ans.
Nationalité du Personnage : Américano-Japonnais.
Métier du Personnage : Capitaine
Multi-Compte ? : Cian O'Dubhain & Engel Rosenthal
Luis R. Higan
Luis R. Higan


Zarhat Allayl dit Jack Empty
Message Mar 14 Mai - 21:25
Militaire
Bonjour et bienvenu à toi ! ♥
J'aime beaucoup le début de ta fiche ! ^^ (et ce choix de vava ♥)

Si tu as des questions, hésites pas à le sposer ici, par MP, dans la sections questions ou même sur le discord ! On veillera, avec Thomas, à répondre au plus vite ^^

Bon courage pour la suite de ta fiche !
Voir le profil de l'utilisateur http://la-nouvelle-avalon.forumsrpg.com/t97-messagerie-du-cpt-luis-r-higan

Âge du Personnage : 35 ans
Nationalité du Personnage : Francais
Métier du Personnage : Commandant de l'UTRD
Thomas Dupuy
Thomas Dupuy


Zarhat Allayl dit Jack Empty
Message Mar 14 Mai - 22:04
Guerrier d'Avalon
Bonjour et bienvenu sur la Nouvelle Avalon^^

Si tu as des questions, n'hésites pas, tu peux aussi librement rejoindre le discord pour faire connaissance avec notre petite communauté^^
Voir le profil de l'utilisateur http://la-nouvelle-avalon.forumsrpg.com/t136-messagerie-de-thomas-dupuy

Âge du Personnage : 24 ans
Nationalité du Personnage : Etasunienne
Métier du Personnage : Informaticienne en formation
Multi-Compte ? : Non
Zarhat Allayl
Zarhat Allayl


Zarhat Allayl dit Jack Empty
Message Ven 17 Mai - 19:48
Guerrier d'Avalon
Salut !

C'est juste pour signaler que j'ai finit ma fiche. Je reste à l'écoute pour toute modification.

Bonne soirée.
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

Âge du Personnage : 35 ans
Nationalité du Personnage : Francais
Métier du Personnage : Commandant de l'UTRD
Thomas Dupuy
Thomas Dupuy


Zarhat Allayl dit Jack Empty
Message Ven 17 Mai - 20:00
Guerrier d'Avalon
A prendre en compte : pour être acceptée à bord, elle a du réussir à cacher ses bêtises de jeunesse et les tests psychologiques ont forcément démontrés d'une manière ou d'une autre qu'elle n'était pas un danger pour les autres^^








Bienvenu sur La Nouvelle Avalon
Félicitation ♥

Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons la bienvenue sur La Nouvelle Avalon et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants. Nous te demanderons aussi d'aller recenser ton métier  et ton Écaille si tu es un guerrier. Si ce n'est pas ton premier personnage parmi nous, merci de nous le signaler dans le Registre des Multiples Personnalités.

A tout cela, s'ajoute le fait d'éditer ton Profil. Tu remarqueras qu'il y a de nombreuses informations à y entrer.
C'est facultatif, mais tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations !
Nous avons aussi la Messagerie pour les rps de type "épistolaires/mail/sms". Le lien de sa boîte est à mettre dans son profil soit dit au passage

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mis à ta disposition pour cela ! Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, demander des lieux, trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis, pnjs, créatures ou plantes à l'administration.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.
Merci d'avance en tout cas, de prendre le temps de remplir tout ça. Même si, je le sais, ça fait un peu beaucoup.  

Le staff te souhaite, à nouveau, la bienvenue !
Voir le profil de l'utilisateur http://la-nouvelle-avalon.forumsrpg.com/t136-messagerie-de-thomas-dupuy

Âge du Personnage : 24 ans
Nationalité du Personnage : Etasunienne
Métier du Personnage : Informaticienne en formation
Multi-Compte ? : Non
Zarhat Allayl
Zarhat Allayl


Zarhat Allayl dit Jack Empty
Message Ven 17 Mai - 20:41
Guerrier d'Avalon
Ok pas de pb ! Je ferai attention à ça. Ceci dit, Jack n'a jamais donné dans le grand banditisme. Puis, Elle n'est pas une psychopathe non plus. Very Happy
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

Zarhat Allayl dit Jack

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Nouvelle Avalon :: Dossiers de l'Équipage :: Présentation :: Validés-