Revenir en haut Aller en bas
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  FAQ  

David Randall McIntosh | It's a Hole New World.

avatarInvité


David Randall McIntosh | It's a Hole New World. Empty
Message Mer 15 Mai - 22:54
David Randall McIntosh
"It's a Hole New World."

Bonjour à vous.

Je m'appelle David Randall McIntosh mais mes amis aiment m'appeler Dave. J'ai physiquement 37 ans et suis originaire du Royaume-Uni. J'exerce la fonction de Biologiste au sein des Colons.

Côté famille, j'ai rejoint le projet Noé avec personne. Aux yeux de la colonie, je suis célibataire.

Ce qu'on dit de moi
Descriptions Physique et Mentale

Il sourit et passe une main dans sa longue chevelure. Il n'est pas vraiment remarquable, alors que vous l'observez, de loin. Il a même l'air tellement banal que vous pourriez même vous demander pourquoi il est déjà sorti de stase. Une erreur de la hiérarchie ? Au final, il a l'air quand même sacrément perdu, non ?

Du haut de son mètre quasiment quatre-vingt, c'est en tout cas ce qu'il essayait de dire quand il était encore sur Terre, entouré de gens tous plus grands que lui, David ressemble à n'importe quelle homme. Anodin. Banal. Vous pourriez même passer à côté de lui sans vraiment prêter attention à lui. Pourtant, si votre regard s'arrête brièvement sur lui, vous pourrez observer sa première particularité. Une longue chevelure, parfois plus longue même que certaines femmes, brune, aux mèches parfois teintées, quand il le pouvait encore. Une barbe souvent correctement taillée, loin de ressembler aux Ours que vous pouviez connaître dans les quelques contrées encore sauvages de la Terre. Son corps, fin, semble pouvoir finalement se glisser partout, même entre les murs les plus étroits. C'est ce qui, peut-être, le rend si invisible aux yeux de tous. Il ne le prend pas vraiment mal car, s'il a beau manger à sa faim, voire même par gourmandise, son corps brûle quasiment instantanément toutes les graisses, le laissant toujours aussi fin.

Portant le plus régulièrement des t-shirts fin à longues manches, et ce peu importe la saison, David aime à porter des vêtements amples, autant ses pantalons, ses chaussures que ses hauts, n'aimant guère ce qui pourrait le serrer. Préférant se sentir libre qu'étouffé, même de façon aussi métaphoriquement, on peut souvent observer l'homme avec les manches retroussées, laissant apparaître, de la sorte, une partie du tatouage qui recouvre son bras. Et si vous scrutez attentivement, vous pourrez même observer que ce dernier possède les oreilles percées. Loin de tous les standards souvent rigides, surtout avec les premières sorties de stase, David se démarque, finalement, par ce côté décontracté, loin, pourtant, de son caractère professionnel.

Il serait compliqué de deviner, au premier regard, la véritable fonction de l'homme. Artiste ? Ce serait finalement le plus vraisemblable, vous diriez vous. Pourtant, scientifique dans l'âme, et ce depuis son plus jeune âge, le British, qui d'ailleurs ne cache pas son accent, a toujours été fasciné par les créatures vivantes. Les animaux autant que les plantes furent son véritable amour durant de longues années, se spécialisant même plus particulièrement dans les micro-organismes.

Homme au sourire facile, autant que le rire, David est aussi un homme plein de sérieux lorsqu'il travaille. Tantôt tête en l'air, tantôt pleinement plongé dans ce qu'il fait, le Scientifique décroche rarement de ce qui peut le fasciner, passant parfois des nuits entières sans vraiment se reposer, sinon sous la forme de quelques micro-siestes. Fasciné par la vie sous toutes ses formes, l'homme se plonge sans relâche dans sa tâche, cette quête qu'il s'est donné, cette mission attribuée. Finalement, c'est là qu'on peut alors observer la première dynamique de ce dernier. Souriant à l'extérieur, plongé dans son monde une fois qu'il travaille, il aime particulièrement ce qu'il fait et ne le cache absolument pas.

Grand rêveur, et s'il a toujours été attiré par les animaux, le monde entier le fascine. Curieux d'absolument tout, il aime à s'interroger aussi sur le monde qui l'entoure. Ces gens-là. Cette fille qui lui sourit. Cet homme à l'air fatigué. Il n'est alors pas rare de voir que le Scientifique capable de se poser plusieurs heures avec de parfaits inconnus afin de les interroger. Particulièrement depuis l'arrivée sur la Nouvelle Avalon où les gens viennent bien souvent de bien des horizons. Dave est ce jeune garçon qui n'a jamais exactement entièrement grandi. A la fois adulte, à la fois enfant, curieux de tout. Si cela a déjà pu lui jouer des tours par le passé, il a appris la décence et le respect de l'autre, conservant donc pour lui certaines des questions les plus déplacées.

S'il n'est pas exactement nostalgique de son passé sur Terre, le Scientifique se rend bien compte aussi, depuis son arrivée, qu'il est peut-être parti pour les mauvaises raisons. Aussi, alors que les communications avec la Mère-Patrie sont coupées, il se pose de nombreuses questions. S'il conserve plutôt bien son calme, et qu'il ne parle à personne de ce qui peut le tourmenter, son esprit est empreint de quelques remords suite à ses actes.

Grand amateur de thé, particulièrement les thés noirs sans aucun complément, l'Anglais a profité de son espace de stockage pour en conserver un nombre relativement important. De plus, afin de s'assurer d'en posséder toujours, il avait volontairement pris plusieurs plants à faire pousser une fois qu'il serait sorti de stase.
De plus, il aime particulièrement les jeux d'échecs, qu'il trouve fascinant. Il est néanmoins relativement mauvais car il a parfois tendance à se précipiter vers la Reine de son adversaire. Il perd alors facilement ses moyens.
Il déteste être touché. Il ne le montre pas exactement et tente de conserver son calme, mais il préfère éviter le contact d'un autre être humain, particulièrement de deux peaux l'une contre l'autre. Il n'aime pas non plus les personnes qui mangent la bouche ouverte.

Écoutez mon histoire
Le Background du personnage

_ Monsieur ... McIntosh ? »
« C'est bien ça. Mais appelez-moi David, personne ne m'appelle par mon nom de famille. » Il rigole. Il sourit. Légèrement gêné, il passe une main dans ses cheveux, se caressant l'arrière du crâne. Son regard se pose brièvement sur la caméra qui tourne autour de lui. Observatrice. Instigatrice. Il est légèrement mis mal à l'aise mais se garde d'un commentaire.
« On peut commencer notre entretien ? » Il se redresse dans sa chaise et hoche de la tête, lâchant un « Oui, oui. ». A son comportement, on devine qu'il veut vite en finir. Mais il est coincé. Il tire sur sa manche droite, découvrant son avant-bras entièrement tatoué.

_ Commençons avec votre profession. Pourquoi seriez-vous un candidat idéal pour le Projet Noé ? Quelle expérience pourriez-vous apporter à l'expédition coloniale ? » Question facile. Elle était déjà même préparée dans un coin de sa tête. Forcément qu'ils viendraient à lui demander ses compétences. Il pose ses deux mains sur la table en verre et parle. Calmement. « Je suis Biologiste. » Il est coupé de façon nonchalante. « C'est écrit dans votre dossier d'application. » Un sourire. Surpris. Gêné. Mais il se reprend. « J'ai particulièrement étudié la micro-faune, les espèces animales qui passent plus souvent inaperçus. Dans un environnement entièrement inconnu, les espèces les plus imposantes sont facilement remarquables et rapidement classifiées selon leur niveau de dangerosité. Mais une espèce invisible est parfois plus dangereuse. Si elles ont réussi à survivre malgré des espèces plus importantes, un climat pas toujours aisé, il est important de pouvoir se questionner, comprendre comment telle créature peut survivre. C'est ici que j'interviens, moi, le Biologiste. La faune et la flore sont ce que les Colons rencontreront directement et s'ils ne sont pas capables de les comprendre, de les étudier et de les classifier correctement, ils courent bien plus vite à leur échec. Et tout l'armement, aussi puissant soit-il, ne protégera sûrement pas contre la salive empoisonnée d'une limace étrangère. » L'homme hoche, silencieux, et fronce les sourcils. Dans le dossier face à lui, derrière les pages soulevées, il écrit quelques notes. Et sans plus revenir sur ce sujet, il continue.

_ Dans votre dossier, vous avez mentionné avoir une épouse et une fille. Pourtant, malgré nos recherches, nous n'avons aucun enregistrement pour l'ensemble de votre famille. Sont-elles au courant que vous avez signé pour un départ loin d'elles ? » Question plus compliquée mais prévisible. Il savait ce qu'il avait écrit. Marié. Une fille de six ans. Un silence de quelques instants s'est pourtant installé alors qu'il se lèche les lèvres. Il doute de pouvoir répondre brièvement et se reprend. « Nous allons bientôt divorcer. Entre Sarah et moi, de l'eau est passée sous les ponts et ... Nous nous sommes finalement éloignés l'un de l'autre. » Il hausse les sourcils. Il s'est finalement résolu. C'est la vie, s'était-il même dit. Il n'avait pas souhaité cette séparation. Il y avait Rachel, leur fille. Il y avait ces années passées à se supporter, à rire et s'engueuler. Pourtant, elle avait rencontré mieux. Ou le pensait-elle en tout cas maintenant. « Quant à Rachel, nous sommes tombés d'accord qu'elle serait mieux avec elle. Nous n'avons pas le coeur à la transporter d'un foyer à l'autre, qu'elle aie des habitudes à gauche et à droite. Et on devrait lui trouver une école relativement proche de nos deux habitations, cela ne nous convenait pas. » Il continuait de tapoter sur ces pages, laissant quelques notes.

_ En dehors de vos compétences professionnelles, vous considérez-vous apte à rejoindre l'expédition ? » La question la plus compliquée. Difficile de s'y préparer correctement. Il avait eu envie d'hocher de la tête mais la réponse ne suffirait sûrement pas. « Je ne suis pas une personne bien difficile. Je m'adapte à la situation. Je me rends compte que les premiers mois seront sûrement parfois difficiles. C'est bien normal ! Je pense que pour bien faire, il vaut vouloir mettre le meilleur de soi dans le projet, se dépasser pour la réussite de cette colonisation. » Il passe une main dans sa chevelure. Il n'est pas vraiment certain d'en avoir assez dit. Mais il reste silencieux plutôt que de bavarder encore trop longtemps. L'autre se lève et lui tend la main, le saluant sans un mot de plus. Quelques minutes plus tard, il était emmené par un autre homme. Tout n'était pas fini. Bientôt il découvrirait un autre milieu.

Il pourrait tout recommencer. Découvrir. Etudier à nouveau.

***

_ Hey, Dave, c'est quand qu'on va chez tes parents ? » Coincé dans le divan, sa tête se laisse tomber en arrière. Glissant une main sur son visage, il déteste ce voyage devenu annuel pour eux. Sarah les adore. Ses parents sont, pour elle, géniaux. Des gens adorables au premier abord. Forcément, se dit-il à chaque fois, elle n'a finalement jamais vraiment vécu à eux. Mais ce voyage, elle y tient, chaque année, depuis qu'ils se connaissent. « On est vraiment obligé cette année ? », avait-il soupiré.

Cela faisait maintenant plus de dix années qu'ils se connaissaient. Depuis leur douze ans en vérité. Encore que c'était un bien grand mot car ils se croisaient alors, vaguement, sans même se reconnaître, sans même un bonjour. Ce n'est que trois ans après, réellement qu'au détour d'un couloir, ils avaient fait connaissance. Elle revenait, ses cours dans ses bras, de son heure d'étude. Il revenait, lui, d'une heure scientifique et, plongé dans ses rêveries, passage obligé par la cafétéria, il avait pris un thé. Une rencontre malencontreuse alors qu'ils avaient quinze ans seulement. Elle avait perdu quelques feuilles, il avait perdu un thé. Ils le savaient, ni l'un ni l'autre n'était vraiment en faute et tous les deux désiraient, à leur façon, se racheter. Il allait chez elle et, en échange du thé que sa mère faisait, il la faisait étudier. Un échange qui avait duré toute l'année. Jusqu'aux vacances scolaires.

_ Tu sais fort bien que c'est notre dernière année à deux ! Commence pas, s'il te plaît. » Il avait relevé la tête, se plantant mieux dans son siège improvisé. Il la connaissait, ce n'était pas le moment d'un débat car elle était déjà agacée par son comportement. Le s'il te plaît de trop comme il aimait à se le rappeler. Jamais il ne devait faire l'imbécile quand elle le disait, auquel cas cela se retournait constamment contre lui. Autant ne pas être assez idiot sur cette main et abandonner. Ils iraient, encore une année, à Oxford, chez ses parents. Il s'était gratté brièvement l'arrière du crâne et s'était finalement levé.

Ce n'était pas tant qu'il ne les aimait pas, mais tout s'était compliqué avec le temps. Particulièrement avec son père, qui avait souhaité qu'il fasse des études qu'il considérait noble. La finance. Le droit. La médecine. Quelque chose de concret qui, surtout, rapportait. Sa mère était restée en retrait dans ce débat, prenant tantôt parti pour un, tantôt pour l'autre. Alors, comme chaque année alors qu'ils y allaient, sa mère viendrait à raconter quelques vieilles histoires alors qu'il était encore un garçon, bien avant qu'ils ne se rencontrent. Elles viendraient à rire. Son père prétendrait sûrement une nouvelle sortie, comme le plus souvent, pendant qu'il s'amuserait, seul, avec le chien Charlie. Comme toujours, le garçon qui était devenu un homme préférait la compagnie des animaux à celle des êtres humains. Encore une année et une visite où il était traîné de force.

Lors des vacances scolaires, ils ne s'étaient plus vus. Une semaine. Puis deux semaines. Puis trois semaines, même. Il avait fait le premier pas. Il avait osé aller jusque chez elle, plutôt bien habillé, un peu plus que lorsqu'il se rendait en cours. Pas trop quand même, histoire qu'elle ne le prenne pas pour un sacré imbécile. Il avait bafouillé ce jour-là. Il avait tenté une vague approche plus ou moins ratée. Elle l'avait pris pour un sacré imbécile. Mais elle avait souri, acquiescé et accepté son offre. Juste une ballade avec Charlie dans les campagnes anglaises. Rien de folichon ou même de grandiose. Après tout, il ne gagnait pas encore son propre argent pour oser davantage. Le chien n'avait finalement pas aidé à ce que tout fonctionne comme il l'avait imaginé mais elle avait suffisamment passé un bon moment pour s'en souvenir. C'est peut-être à cet instant que leur amitié s'était définitivement cristallisée car, brisant la distance des vacances, ils se connaissaient encore. Mais, alors âgé de bientôt seize ans, ni l'un ni l'autre n'imaginait expérimenter plus qu'une bonne amitié.

_ Tu penses qu'on devrait leur dire ? » Ils entraient tous les deux dans la voiture électromagnétique. Alors qu'il était assis au siège conducteur - ce qui n'avait plus guère de sens à l'ère actuelle, il avait redressé la tête suite à la question soudaine. « Pour ? » Juste un mot. Qu'elle parle encore un peu pendant qu'il donnait l'adresse de destination. Le véhicule, léger, se détachait finalement de son garage et commençait son chemin. « Tu sais bien, Dave. Pour le bébé. Tu penses qu'on devrait leur en parler ? » Il regardait le paysage. Anxieux. Curieux. Il pensait à cette journée-là. Il pensait à toutes ces journées qui avaient conduit à cet instant. Les disputes fréquentes avec son Père. Elle. Et il souriait, légèrement nostalgique d'un temps déjà dépassé. Il hausse finalement les épaules. « On peut toujours. Je suis sûr que ma Maman sera bien contente pour nous. Mon Père, ça reste un autre morceau. On risque de l'entendre se demander si je rapporte assez. » Il l'entend déjà, au loin, son discours sévère. Forcément. Comme toujours. Il n'a jamais vraiment accepté que son fils préfère suivre ce qu'il avait toujours aimé. D'abord pour devenir vétérinaire puis la curiosité l'avait conduit devenir un Scientifique. Un Biologiste.

***

_ David ... S'il te plaît, David, écoute-moi ... » Elle le regarde aller de droite à gauche, de gauche à droite, au milieu de cette cuisine qui a entendu tant de rires, qui les as vu tant s'ébattre. Jusqu'à la naissance de Rachel. Leur princesse. La prunelle de leur couple. Il le pensait indestructible. Les années. Leur fille. Pourtant, la vérité était là. « J'ai rencontré quelqu'un, David. » Ces mots, il les entendait encore et encore dans son esprit. Pourquoi ? Comment ? Que s'était-il exactement passé pour qu'ils en arrivent là ? Elle pleurait. Comme si elle regrettait. Avait-elle commis l'irréparable erreur, la trahison ultime ? Elle s'en voulait sans qu'il ne sache exactement. Il s'était finalement approché et l'avait attrapée contre lui. Elle avait pleuré. Chaudement. En silence. « Ce n'est pas toi. », qu'elle avait seulement fini par dire. Comme si cela allait le rassurer ou le consoler. Il avait gardé ses larmes pour lui, ravalé sa fierté et il voulait seulement comprendre. « Pourquoi ? Et Rachel, tu y as pensé, Sarah ? », avaient été ses seuls mots. Elle n'avait pas su lui répondre sur le moment. Juste que ce n'était pas lui, mais elle. Qu'il était différent et lui faisait ressentir ce qu'elle avait oublié depuis longtemps. Alors, une fois que la discussion s'était finalement achevée, après des heures de discussion, il s'était levé et l'avait embrassé sur le front. « Je t'aime. Et ça ne changera pas. Et pour que tu sois heureuse, je te laisse. »

Cette nuit-là, il avait appelé sa Mère et lui avait raconté vaguement ce qui s'était passé. Cette même nuit, alors que minuit était passé, il avait téléphoné à son collègue. Celui qui connaissait le Projet Noé. Cette nuit, sa vie avait changé.

Derrière le Personnage
Khan, 26 ans

» Comment as-tu découvert le forum ? Par un Top-Site.
» Comment se nomme l'inventeur des Écailles d'Avalon ? Erik Carlsson.
» Le personnage sur ton avatar : OC de littleulvar.
» Un dernier mot ? Très joli forum !
Codage ⓒ Mélicendre



Dernière édition par David R. McIntosh le Jeu 16 Mai - 23:48, édité 2 fois
Âge du Personnage : 31 ans.
Nationalité du Personnage : Américano-Japonnais.
Métier du Personnage : Capitaine
Multi-Compte ? : Cian O'Dubhain & Engel Rosenthal
Luis R. Higan
Luis R. Higan


David Randall McIntosh | It's a Hole New World. Empty
Message Jeu 16 Mai - 13:48
Militaire
Welcome us !

J'aime beaucoup ton début de fiche, et comment tu présentes David ♥
Franchement, j’accroche énormément à ton concept Smile (Et mention spécial pour la réplique sur les gens qui mangent la bouche ouverte : fallait y penser Wink !)

Bon courage pour le reste de ta fiche en tout cas. Je suis curieuse de savoir quels sont les raisons qui l'ont poussé à s'engager dans le projet Noé : vu sa prise de conscience récente ^^
Voir le profil de l'utilisateur http://la-nouvelle-avalon.forumsrpg.com/t97-messagerie-du-cpt-luis-r-higan

Âge du Personnage : 35 ans
Nationalité du Personnage : Francais
Métier du Personnage : Commandant de l'UTRD
Thomas Dupuy
Thomas Dupuy


David Randall McIntosh | It's a Hole New World. Empty
Message Jeu 16 Mai - 20:56
Guerrier d'Avalon
Coucou

Alors il va falloir revoir des choses je le crains, le problème n'étant pas trop le fond, mais la forme.

Ce que tu racontes dans la partie histoire ne me convient pas trop, c'est sympa, le format est intéressant, mais les informations qu'on y trouve nous apprend plus de choses sur le mental du personnage et ces paragraphes seraient plus à leur place dans la partie description.


ce qui a écrit ne nous apprend pas vraiment les points essentiels : Qui il est, d'où il vient, comment il en est arrivé là, etc. Bref, pas besoin d'un gigantesque roman, mais j'aurais besoin d'une présentation plus factuelle de son histoire^^
Voir le profil de l'utilisateur http://la-nouvelle-avalon.forumsrpg.com/t136-messagerie-de-thomas-dupuy

avatarInvité


David Randall McIntosh | It's a Hole New World. Empty
Message Jeu 16 Mai - 23:50
Hey !

Voilà. J'ai modifié la fiche en conséquence sans pour autant supprimer ce qui avait déjà écrit. L'écriture est volontairement désorganisée, en espérant que cela puisse plaire et satisfaire. Si jamais ce n'est pas exactement suffisant, je travaillerai encore dessus ! Cela arrive et je ne suis absolument pas découragé. Smile

Bien à vous,

Âge du Personnage : 35 ans
Nationalité du Personnage : Francais
Métier du Personnage : Commandant de l'UTRD
Thomas Dupuy
Thomas Dupuy


David Randall McIntosh | It's a Hole New World. Empty
Message Ven 17 Mai - 2:05
Guerrier d'Avalon
Parfois, il faut savoir rester simple et se contenter d'un début, d'un milieu et d'une fin, c'est ce que je préfère^^
Mais bon, il y a quand même de gros efforts de fait et on peut se faire une bonne idée de son histoire, donc ça passera^^






Bienvenu sur La Nouvelle Avalon
Félicitation ♥

Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons la bienvenue sur La Nouvelle Avalon et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants. Nous te demanderons aussi d'aller recenser ton métier  et ton Écaille si tu es un guerrier. Si ce n'est pas ton premier personnage parmi nous, merci de nous le signaler dans le Registre des Multiples Personnalités.

A tout cela, s'ajoute le fait d'éditer ton Profil. Tu remarqueras qu'il y a de nombreuses informations à y entrer.
C'est facultatif, mais tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations !
Nous avons aussi la Messagerie pour les rps de type "épistolaires/mail/sms". Le lien de sa boîte est à mettre dans son profil soit dit au passage

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mis à ta disposition pour cela ! Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, demander des lieux, trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis, pnjs, créatures ou plantes à l'administration.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.
Merci d'avance en tout cas, de prendre le temps de remplir tout ça. Même si, je le sais, ça fait un peu beaucoup.  

Le staff te souhaite, à nouveau, la bienvenue !
Voir le profil de l'utilisateur http://la-nouvelle-avalon.forumsrpg.com/t136-messagerie-de-thomas-dupuy

David Randall McIntosh | It's a Hole New World. Empty
Message Jeu 25 Juil - 9:33
Staff
Ce n'est qu'un Au Revoir
A bientôt ?

Bonjour.

Bien que la fiche soit complète, bien que tu fus validé, nous n'avons pas eut de tes nouvelles lors des relances, et nous avons dû supprimer ton personnage.

Il est certain que ce ne fut pas de gaieté de cœur, sachant qu'autant le staff que tes partenaires de rps te regretterons.

Néanmoins, sache que si tu nous reviens, un MP de contact au staff nous permettra de ressortir ta fiche de présentation. Wink

Il te restera juste à faire un petit paragraphe inventant la vie de ton personnage, en équivalence de la durée de ton absence parmi nous...

Ceci afin de rejoindre à nouveau les joueurs du forum.
Respectueusement,
Le Staff de La Nouvelle Avalon.


Ceci est un compte fondateur, si vous avez des questions, n'hésitez pas à me MP.
Un membre du staff viendra vous répondre dans les plus brefs délais.


Voir le profil de l'utilisateur http://la-nouvelle-avalon.forumsrpg.com

David Randall McIntosh | It's a Hole New World.

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Nouvelle Avalon :: Le Bar de l'Équipage :: Archives :: Fiches de Présentations archivées-