Revenir en haut Aller en bas
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  FAQ  

Vivre à la Nouvelle Avalon

Âge du Personnage : 35 ans
Nationalité du Personnage : Francais
Métier du Personnage : Commandant de l'UTRD
Thomas Dupuy
Thomas Dupuy


Vivre à la Nouvelle Avalon Empty
Message Mer 29 Mai - 11:52
Guerrier d'Avalon

Vivre à la Nouvelle Avalon
Divers détails sur la vie quotidienne

Ce sujet va développer quelques points particuliers sur la vie à la Nouvelle Avalon, nécessitant un petit peu plus qu’une simple question dans la FAQ. Comme la plupart de sujets de cette section, il servira surtout à améliorer la compréhension globale de l’univers de jeu sur des points de détails particuliers.
Voir le profil de l'utilisateur http://la-nouvelle-avalon.forumsrpg.com/t136-messagerie-de-thomas-dupuy

Âge du Personnage : 35 ans
Nationalité du Personnage : Francais
Métier du Personnage : Commandant de l'UTRD
Thomas Dupuy
Thomas Dupuy


Vivre à la Nouvelle Avalon Empty
Message Mer 29 Mai - 11:55
Guerrier d'Avalon

Sécurité intérieure de la colonie

Bien évidemment, la colonie a des lois, des règles et des gens pour les faire respecter, même si cela reste sommaire. Toutes les personnes embarquées à bord de l’Avalon ont été acceptées suite à un entretien et des tests psychologiques pour s’assurer de leur stabilité, ce qui limite donc les risques de problèmes.
Lois et règlement
La Colonie n’étant pas encore une société à part entière, elle fonctionne toujours sur le modèle de l’équipage de vaisseau, mais avec des aménagements. C’est donc toujours le règlement de bord qui s’applique, mais des modifications peuvent être votées par le Conseil de bord et ratifiées par le commandant Evans.

Pour l’instant, ce système suffit à faire le travail et tout le monde s’en satisfait. À plus long terme, quand la colonie se développera, elle réveillera parmi son personnel en stase des personnes spécialisées en droit et conseil juridique, qui aideront à préparer un vrai système juridique pour préparer la transition vers un véritable gouvernement.

Sécurité et police
À ce jour, ce sont les militaires qui s’occupent des missions de sécurité intérieure et de police, une section spécifique a été créée dans ce but. Ce n’est pas leur travail à la base, mais il n’y a pas de crimes à la Nouvelle Avalon, tout au plus des bagarres de bar, des disputes de voisinage et des incompatibilités de caractère, rien qui ne nécessite encore une vraie police.

Cependant, parmi les colons, il y a  d’anciens membres des forces de l’ordre qui pourront agir comme consultant en matière de police judiciaire et qui apporteront leur expertise le moment venu pour doter la colonie d’une véritable force de police, apte à maintenir la loi et effectuer les travaux d’enquêtes en tout genre

Sanctions
Bien évidemment, quand il y a des problèmes, des sanctions sont prises à l’encontre des contrevenants. Bien évidemment, les problèmes n’étant généralement pas bien graves, les sanctions ne sont pas très importantes.

À ce jour, il n’y a pas d’emprisonnement ou autre, les sanctions sont différentes. Cela peut être quelques heures de travail d’intérêt général rébarbatif, une interdiction d’accès au centre de loisirs ou au bar pour une période donnée, ou une diminution de la prochaine livraison hebdomadaire de nanomatériaux

Guerriers d’Avalon
Bien évidemment, beaucoup se sont posé la question de savoir s’il était prudent de laisser de telles armes à de simples civils. Techniquement, un Guerrier d’Avalon pourrait faire beaucoup de dégâts avec une Écaille. Mais dans la pratique, ce n’est pas si simple.

L’UTRD possède son propre règlement intérieur qui encadre clairement l’utilisation des Écailles. Les contrevenants s’exposent aux sanctions habituelles et une sévère remontrance des supérieures.

De plus, ce n’est pas comme s’il n’y avait pas de sécurité sur les Écailles. Les principaux responsables de la colonie et de l’UTRD, à savoir Klara Evans, Vidar Jepsen et Thomas Dupuy, ont tous accès à une commande à distance d’administration sur tous les noyaux, associés à un système qui surveille l’activité de tous ceux en activité. D’une seule commande, ils peuvent désactiver tout ou partie des fonctions d’une Ecaille, voire carrément éteindre un noyau. Un Guerrier d’Avalon qui utiliserait son Écaille à de mauvaises fins n’aurait pas le temps de faire grand-chose avant de voir son équipement refuser de lui obéir.
Voir le profil de l'utilisateur http://la-nouvelle-avalon.forumsrpg.com/t136-messagerie-de-thomas-dupuy

Vivre à la Nouvelle Avalon Empty
Message Dim 16 Juin - 19:59
Staff

Nourriture et Réserve
Bien évidemment, il est difficile de faire l’impasse sur l’un des besoins les plus fondamentaux de l’être humain : se nourrir.

Que l’on se rassure, les colons ne sont pas contraint de passer leur vie à manger des tablettes protéinés pour survivre, ils ont même beaucoup plus de variété qu’on ne le croit.

Les besoins en stase
Un être humain en stase ne consomme aucune nourriture et ce, pour deux raisons. D’une part, une personne en stase est dans un état de fonctionnement physiologique très minimum, ses besoins en nutriments sont donc complètement anecdotiques. De plus, les gens en stase sont plongés dans un gel protecteur qui assure également les besoins nourriciers du corps. Étant donné le peu de personnel réveillé simultanément lors du voyage, les réserves de l’Avalon n’ont pas été significativement entamées. Réserves qui ont eut la chance de survivre au crash, épargnant de nombreux problèmes à la jeune colonie.

Variété et conservation
Contrairement à ce que beaucoup croient, il y a grande variété d’aliments pouvant se conserver pendant très longtemps. Les technologies humaines du 24ième siècle ont simplement amélioré sur la durée ce qu’il se faisait déjà. De plus le vaisseau est aseptisé, ce qui élimine la présence des insectes, parasites et bactéries qui travaillent habituellement à gâter la nourriture.

En gros les réserves de l’Avalon embarquent une large variété de nourriture. Des céréales sèches, des provisions lyophilisés, des conserves à hautes durée de conservation, viande et poissé séché, aliments fortement surgelés, etc. Les colons ont donc un grand choix de nourriture, le seul défaut est que cette conservation de longue durée, même si elle garde la valeur nutritive, ne conserve pas toujours les valeurs gustatives, ce qui fait que les aliments semblent avoir moins de goût que d’habitude.

Les habitants n’ont pas accès aux ingrédients frais, comme les fruits, les légumes, la viande et le poisson.

Nourriture fabriquée issue de la Terre
Les colons ont bien des moyens de produire de la nourriture, même sans pouvoir compter sur le biome locale. Le vaisseau embarquait de nombreux plants et graines terrestres, ainsi que la technologie pour construire des serres fonctionnelles et productives, isolées du sol et de l’air de la planète. Car pour le moment, il est préférable d’éviter les contaminations croisées.

Les serres commencent à donner des résultats et les colons pourront bientôt avoir régulièrement des fruits et légumes frais à leurs menus.

Le vaisseau emportait aussi des échantillons génétiques d’animaux d’élevage, il serait ainsi possible de recréer les animaux couramment utilisés pour l’alimentation comme le bœuf, le mouton, les poules, etc. Mais construire des élevages nécessite plus de place et de ressources et pose un certain nombre de contraintes qui ont relégué ces projets à plus tard.

Manger local
Bien évidemment, une bonne solution consisterait à pouvoir consommer des aliments issus de la faune et la flore de la planète et la plupart des biologistes orientent leurs recherches sur ce point.

Une fois ce déterminée ce qui est consommable, ce n’est pas pour autant que les habitants feront n’importe quoi. L’humanité a tout de même appris des erreurs de ses ancêtres et il n’est pas question de revenir à de vieilles pratiques ne respectant pas une certaine éthique.

Dans le cas des plantes, des méthodes de production agricole seront testées pour les produire à des fins alimentaires.

Concernant les animaux, des chasses raisonnées seront organisées afin de ne pas prélever plus que le strict nécessaire, sans risquer de déséquilibre au sein des populations sauvages. À plus longue échéance, des méthodes d’élevage seront testées et mise en place.

Un peu d’alcool
Bien évidemment, il y a aura toujours des gens pour aimer l’alcool, sinon le bar serait bien ennuyeux. Beaucoup de colons ont amenés leurs propres bouteilles, voire des réserves entières avec eux, quitte à sacrifier leur droit de stockage.

Les méthodes de conservations améliorées sont aussi passées par là, même si les vins et les alcools forts sont ceux qui se conservent le mieux sur la durée.

Mais nombre de personnes furent très heureuses de retrouver leurs bouteilles bonifiées par soixante ans d’âge.


Ceci est un compte fondateur, si vous avez des questions, n'hésitez pas à me MP.
Un membre du staff viendra vous répondre dans les plus brefs délais.


Voir le profil de l'utilisateur http://la-nouvelle-avalon.forumsrpg.com

Vivre à la Nouvelle Avalon

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Nouvelle Avalon :: Vision d'une Nouvelle Planète :: Contexte :: Univers Étendu-