Revenir en haut Aller en bas
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  FAQ  

Danika Easting [Fini]

Âge du Personnage : 42 ans
Nationalité du Personnage : Serbe
Métier du Personnage : Technicienne en télécommunication
Multi-Compte ? : Rich Furga - Melchiore Fisher
Danika Easting
Danika Easting


Danika Easting [Fini] Empty
Message Jeu 13 Juin - 13:45
Militaire
Danika Easting
"Citation"

Bonjour à vous.

Je m'appelle Danika Easting mais mes amis aiment m'appeler Dany. J'ai physiquement 42 ans et suis originaire de la Serbie. J'exerce la fonction de Technicienne en télécommunication au sein des militaires

Côté famille, j'ai rejoint le projet Noé Seule. Aux yeux de la colonie, je suis célibataire..

Ce qu'on dit de moi
Descriptions Physique et Mentale

Physique : Un charme sauvage caractérise Danika la première fois qu'on la voit. Avec ses percings et tatouages, difficile de croire qu'il s'agit d'une militaire. Elle serait plutôt du genre bad girl avec ses longs cheveux noirs clairsemés de mèches poivre et sel, ses yeux d'un bleu très vif, le labret décalé sur la lèvre et l'oeil de chat -ses deux percings- tous deux à gauche. Sous l'oeil de chat, trois étoiles noires de taille différente sont tatouées. On retrouve ces étoiles au niveau de la nuque et descendant sur son épaule, laissant une traînée qui semble faire le tour de son corps jusqu'à son bassin avant de partir et se finir sur les deux jambes. Danika avoisine le mètre soixante dix et sa silhouette est plutôt élancée.
Mental : Tenace et un peu têtue, on peut dire que Dany sait ce qu'elle veut. Elle peut se montrer agréable et ne se laisse pas forcément marcher sur les pieds. Lorsqu'elle en a assez, elle le fait clairement savoir et sans prendre de gants. Pourtant, dans l'ensemble, elle préfère la diplomatie lorsque c'est possible dans sa vie privée. Montée en grade de sergent chef dans son armée ne l'a pas changée, elle n'a pas oublié d'où elle vient ni qui elle est. Sa capacité de résilience est particulièrement élevée et, bien que parfois trop empathique, elle se dissimule sous différents masques suivant son interlocuteur. Elle peut paraître froide et antipathique au premier abord, surtout avec sa manie de jauger les gens avant de leur parler pour de bon. Elle jauge mais ne juge jamais. Elle analyse tout et tout le monde.

Écoutez mon histoire
Le Background du personnage

Danika est née en Serbie, à Fruška gora, au coeur d'une des rares familles tsiganes encore nomade malgré la surpopulation terrestre. Il faut croire qu'il existe des irréductibles et la famille Easting en fait partie.  Pour autant, ces nomades ne restent pas en place très longtemps, deux mois tout au plus pour chaque halte. Débrouillardise et petites affaires sont leur crédo et ils sont plutôt pas mauvais dans leurs domaines tout en restant toujours dans la légalité. La mère de Danika a nommé sa fille avec une symbolique, en effet, le bébé est né juste à l'aube alors que l'étoile du matin brille encore dans le ciel, dernier vestige de la nuit en cours. La famille Easting est reconnaissable grâce à leurs tatouages. En effet, chaque branche de la famille a sa spécificité. Celle de Danika porte sur le visage deux étoiles. La gamine n'échappe pas à cette tradition et on lui tatoue très tôt ce signe distinctif sur la pommette.

Durant plusieurs années, elle va s'en montrer digne et devenir peu à peu une adolescente turbulente aimant faire les quatre cent coups. C'est à l'âge de quinze ans que tout s'arrête brusquement pour elle. Sa mère, à qui elle voue un amour sans borne, décède durant une froide nuit d'hiver. Les médecins parlent d'un accident cardio vasculaire, autrement appelé AVC. Ils expliquent que les signes étaient bien là quelques jours plus tôt et que cela aurait pu être évité. C'est un choc pour Danika. Elle se reprochera longtemps de ne pas avoir vu ces fameux signes et son père ne l'aidera pas pour ne pas culpabiliser. Les tensions s'accumulent peu à peu entre eux et Danika, qui n'a pas la langue dans sa poche, finira par fuguer pour partir quelques temps. Elle connait parfaitement les différents itinéraires qu'ils empruntent et sait pertinemment qu'elle pourra les retrouver si l'envie lui prend.

Son absence dure près d'une année. Une année durant laquelle elle va devoir apprendre à se débrouiller par elle même, apprendre à observer ce qui l'entoure en envisageant toutes les possibilités pour rester dans la légalité et ne pas se faire embringuer dans des mauvais coups. Elle a beau dire, certaines choses sont indélébiles. Rester dans le droit chemin en fait partie, sa mère lui ayant apprit qu'il est mal d'en dévier, elle garde ce trait d'éducation en sa mémoire. A seize ans, alors qu'elle arrive devant le campement de sa famille avec son baluchon sur l'épaule en sachant ce qu'elle veut faire par la suite, elle reste interdite. La caravane qui lui servait autrefois de foyer est complètement délabrée, à se demander comment quelqu'un peut y habiter dedans vu son état. Et pourtant, la porte s'ouvre, manquant de se dégonder à ce mouvement, et laisse apparaître son père. Il a l'air plutôt bien sur lui et son regard n'a pas changé un an plus tard. Mais la jeune fille a pris un peu de plomb dans la tête et pose un regard nouveau sur lui. Cet éloignement lui a permis d'envisager les choses sous un angle nouveau et de développer sa capacité à se mettre à la place des gens pour saisir leur ressenti et comprendre leur réaction face aux situations qui peuvent se présenter à eux. Malgré le mépris qu'elle lit dans ses yeux, elle sait qu'elle a quelque chose à lui demander et qu'il va falloir qu'elle se montre persuasive pour l'obtenir. Prenant une grande inspiration pour se donner du courage, elle relève le menton et avance la tête haute vers lui.

Pap.

Nika. Tiens donc, t'as du culot de revenir ici.

Danika. C'est ainsi que ma mère m'a nommée. T'en fais pas, je vais pas t'embêter longtemps. J'ai besoin que tu signes un truc et tu n'entendras plus parler de moi, si ça peut te faire plaisir.

Son père la regarde avec hauteur un moment avant de secouer la tête.

Rien me dit que tu tiendras ta parole.

Je la tiendrais si tu signes ces papiers. Il va falloir que tu me crois sur parole, j'ai rien d'autre à te donner pour te l'assurer.

Une voix féminine sort de la caravane et une femme passe la tête dans l'encadrement de la porte :

Il y a une solution pour que tu la tiennes vraiment.

Danika fixe la femme devant elle et la reconnait tout de suite. Elle ne dit cependant rien et attend la suite, s'attendant à la pire des conditions. Et elle ne se trompait pas, lorsque la femme reprend la parole, Danika redresse la tête par défiance et tend la liasse de papiers à son père :

La troisième étoile.

Qu'il signe d'abord et j'accepte.

La troisième étoile, le bannissement de la famille. Elle sait pourquoi cette femme fait ça, elle se souvient d'elle, des regards meurtriers qu'elle jetait à sa mère de son vivant, de la tension chaque fois qu'elle se trouvait dans les parages. La surprise passe un instant dans le regard de cette femme quand Danika accepte. Elle devait certainement escompter à ce que l'adolescente refuse et se batte bec et ongles mais il n'en est rien. Danika a d'autres projets et s'il faut en passer par un bannissement total de la famille, elle le fera. De toute façon, elle sait que la voie qu'elle a choisi ne leur plaira pas mais cela fait près d'un an qu'elle se débrouille sans eux et elle ne s'en sent que mieux. Le père de Danika attrape la liasse de papiers tandis que deux hommes sortant d'elle ne sait où lui attrapent chacun un bras. Son père ne regarde même pas ce qu'il signe et paraphe toutes les pages tandis que les autres membres de la famille s'approchent. L'un d'eux tient à la main un fer en forme de petite étoile et le met dans le feu pour le chauffer à blanc. La troisième étoile n'est pas un tatouage, Danika le sait. Elle sait aussi qu'elle va souffrir mais sa vie n'est plus ici depuis le décès de sa mère. Trancher les derniers liens qui la retiennent auprès de cette famille de cette manière est brutale mais nécessaire. Une fois le fer chauffé à blanc, le père de Danika l'attrape et se dirige vers elle. D'un mouvement brusque, elle essaie de dégager ses bras mais sans succès, les autres resserrent leur prise et la femme passe derrière elle pour lui attraper les cheveux et tirer sa tête en arrière pour présenter son visage. La douleur est insoutenable et l'adolescente tourne de l'oeil. Elle ne se réveillera que bien plus tard, là où elle est tombée. Le campement est vide, ils sont repartis en la laissant seule. Sa joue est en feu mais elle n'ose pas la toucher. Reprenant ses affaires, elle va raviver le feu pour se réchauffer et se reposer correctement avant de repartir le lendemain.

Elle arrive dans une ville et va directement voir un médecin pour soigner son visage. Celui ci se montrera surpris mais ne fera aucun commentaire. Il lui donne les soins adéquats et de quoi cicatriser la brûlure rapidement et proprement. La tsigane sait exactement où elle va et ce qu'elle va faire maintenant. Les papiers qu'elle a fait signer à son père vont lui permettre d'intégrer les classes de l'armée malgré sa minorité, elle n'a après tout que seize ans. Et c'est l'âge minimal pour y entrer avec autorisation des parents. Reprenant la route, elle retourne à Belgrade, là où elle a passé cette dernière année. Là bas elle a fait des rencontres, une en particulier, qui a changé sa façon de voir les choses et les gens. Une femme nommée Raël l'a prise sous son aile et a réussi à la canaliser et la guider pour qu'elle s'en sorte tout en lui inculquant de nouvelles valeurs qui s'accordent avec celles de sa propre mère, les complétant même par certains côtés. Raël l'accueille les bras ouvert et l'aide à soigner son visage. Elle ne lui pose pas de question et laisse la jeune fille lui expliquer ce qui s'est passé si elle le souhaite. C'est aussi cela que Danika apprécie chez elle, sa discrétion et son respect du silence d'autrui. Il faut quelques temps à l'adolescente pour que sa joue soit totalement soignée. Une fois fait, elle décide d'aller voir un ami à elle et lui demande de recouvrir la cicatrice par un tatouage similaire aux deux autres, ce qu'il accepte volontiers de faire. Elle fait en même temps poser son premier piercing, l'oeil de chat.

A la rentrée scolaire suivante, Danika intègre l'armée et fait ses premières classes. Son sérieux et sa rigueur lui valent des compliments et de bonnes appréciations. Malheureusement, personne n'est parfait et Dany ne fait pas exception. Elle ne mâche pas ses mots et dit ce qu'elle a à dire de manière abrupte, y compris lorsqu'il s'agit d'un supérieur. Ceci lui valut quelques remontrances et un blâme qui entache son dossier. D'aucun dit qu'elle est d'une insolence sans nom alors qu'il s'agit de franchise. Les années passent et Danika se complait dans cette vie. Voulant essayer d'évoluer dans l'armée, elle fait ce qu'elle peut pour monter en grade en passant les concours qui lui permettent de devenir une Stariji Vodnik, autrement dit sergent chef. Elle choisi sa spécialité et s'oriente vers la télécommunication. C'est une branche qui lui permet de s'épanouir sur des domaines qui lui sont propres et qui l'intéressent. Elle n'est pas une bourreau de travail et sait s'amuser quand elle le peut.

C'est au cours d'une de ses soirées qu'elle fait un pari stupide qu'elle perd. Elle a alors vingt cinq ans. Personne ne saura jamais la nature du pari en dehors de son ami tatoueur et elle. Le résultat est par contre bien visible sur le reste de son corps. Elle y gagne un second piercing sur la lèvre et une multitude d'étoiles parcourant une grande partie de son corps. Heureusement pour elle, sa carrière est assez avancée et ces signes distinctifs ne posent pas de problèmes pour son avancement. De toute façon, elle est totalement contre l'idée de devenir un rond de cuir qui est plus axé sur la politique que l'action. Au niveau personnel, Danika a quelques aventures mais rien de bien plus stable que ça. Elle ne trouve pas forcément son compte avec ses petits amis et, bien qu'elle soit vraiment tombée amoureuse une fois, elle ne se mariera pas avec l'élu de son coeur. Cette relation la mis à mal un moment et, alors qu'elle arrive à ses trente et un ans, celle ci n'a jamais retenté l'expérience de la vie commune avec qui que ce soit, préférant ne pas se prendre la tête avec les relations et leur complexité.

Lors de sa trente cinquième année, elle entend parler du projet Noé et se porte volontaire pour intégrer le projet. Il y a bien longtemps que Raël a rendu son dernier souffle et qu'elle est sans attache sur terre. Alors après tout, pourquoi pas ? C'est haut la main qu'elle passe les tests psychologiques. De part sa spécialisation, elle est réveillée régulièrement au cours du voyage sur l'Avalon. Elle prendra sept ans depuis son départ et arrivera sur la planète âgée de quarante deux ans.


Derrière le Personnage
Atrawu, 37 ans

» Comment as-tu découvert le forum ? Grâce à Svana <3
» Comment se nomme l'inventeur des Écailles d'Avalon ? Erik Carlsson
» Le personnage sur ton avatar : Kairie Haiku ~ Final Fantasy XIV par Nibelart
» Un dernier mot ? nope
Codage ⓒ Mélicendre
Voir le profil de l'utilisateur http://la-nouvelle-avalon.forumsrpg.com/t246-messagerie-de-danika-sergent-chef-telecom

Âge du Personnage : 42 ans
Nationalité du Personnage : Serbe
Métier du Personnage : Technicienne en télécommunication
Multi-Compte ? : Rich Furga - Melchiore Fisher
Danika Easting
Danika Easting


Danika Easting [Fini] Empty
Message Jeu 13 Juin - 18:20
Militaire
Fiche terminée. Merci <3
Voir le profil de l'utilisateur http://la-nouvelle-avalon.forumsrpg.com/t246-messagerie-de-danika-sergent-chef-telecom

Âge du Personnage : 35 ans
Nationalité du Personnage : Francais
Métier du Personnage : Commandant de l'UTRD
Thomas Dupuy
Thomas Dupuy


Danika Easting [Fini] Empty
Message Jeu 13 Juin - 21:03
Guerrier d'Avalon
Bienvenu sur La Nouvelle Avalon
Félicitation ♥

Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons la bienvenue sur La Nouvelle Avalon et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants. Nous te demanderons aussi d'aller recenser ton métier et ton Écaille si tu es un guerrier. Si ce n'est pas ton premier personnage parmi nous, merci de nous le signaler dans le Registre des Multiples Personnalités.

A tout cela, s'ajoute le fait d'éditer ton Profil. Tu remarqueras qu'il y a de nombreuses informations à y entrer.
C'est facultatif, mais tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations !
Nous avons aussi la Messagerie pour les rps de type "épistolaires/mail/sms". Le lien de sa boîte est à mettre dans son profil soit dit au passage

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mis à ta disposition pour cela ! Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, demander des lieux, trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis, pnjs, créatures ou plantes à l'administration.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.
Merci d'avance en tout cas, de prendre le temps de remplir tout ça. Même si, je le sais, ça fait un peu beaucoup.

Le staff te souhaite, à nouveau, la bienvenue !
Voir le profil de l'utilisateur http://la-nouvelle-avalon.forumsrpg.com/t136-messagerie-de-thomas-dupuy

Danika Easting [Fini]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Nouvelle Avalon :: Dossiers de l'Équipage :: Présentation :: Validés-