Revenir en haut Aller en bas
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  FAQ  

Engel Rosenthal

Âge du Personnage : 39 ans.
Nationalité du Personnage : Allemande naturalisée Française.
Multi-Compte ? : Oui (Luis & Cian)
Engel Rosenthal
Engel Rosenthal


Engel Rosenthal  Empty
Message Dim 23 Juin - 0:42
Colon
Engel Rosenthal
“L'important dans le divorce, c'est ce qui le suit.”

Bonjour à vous.

Je m'appelle Engel Rosenthal mais mes amis aiment m'appeler Angie ou encore, Angel. J'ai physiquement 39 ans et suis née en Allemagne mais naturalisée Française. J'exerce la fonction de ancienne garde du corps reconvertie en animatrice d’activité de remise en forme, et entraineuse sportive au sein des Colons.

Côté famille, j'ai rejoint le projet Noé avec ma femme. Ou plutôt, ma future ex-Femme. Aux yeux de la colonie, je suis en pleine instance de divorce.

Ce qu'on dit de moi
Descriptions Physique et Mentale

Certains disent que je suis masculine, d’autres encore que je suis féminine. Ni les uns, ni les autres, n’ont tout a fait tord ou raison. Je suis une femme, tant de corps que d’esprit, mais j’ai plusieurs facettes en fonction de qui vous êtes, et des circonstances. Pour faire dans la simple, je suis quelqu’un de réservé, qui intériorise énormément ses émotions, ses désirs et ses besoins. J’ai besoin de temps pour parler de moi, faire confiance, ou me lier d’amitié. On m’a souvent dit que je suis d’une grande froideur, et au fond, ça me blesse un peu mais je mets de côté.

En réalité, j’ai acquis cette attitude froide et réservée pour me détacher des gens. Pour gérer mes émotions et penser de façon rationnelle et non émotionnelle. Tout ça, j’ai appris à le faire pour mon travail, et pour  pouvoir concilier ce-dernier avec ma vie émotionnelle qui a parfois été intense.
Avant, je me fichais bien qu’on me trouve gelée. Mais dernièrement, ça me blesse car ça me renvoi à mon divorce en cours. Au fait que je me demande si ce n’est pas une des causes m’ayant mené là. Et comme je suis une tête de mule rancunière, je n’irais jamais la questionner sur le sujet !

Que dire de plus ? Ah oui, sur l’idée du masculin-féminin. En fait, j’ai pris l’habitude de porter des smoking unisexe, ou des tenues relativement « masculin » comme la chemise avec le pantalon de sécurité, la cravate, et tout. C’était mon uniforme alors ben, je me sens à l’aise dans ce type de tenue. Même maintenant, il m’arrive d’en porter juste pour être à l’aise. Et puis, je suis le genre à mettre un short et un marcel pour faire du sport : un ensemble pas forcément 100% féminin ! Mais dans le privée, et bien, je sais affectionnais les bijoux, la coquetterie, les robes et tout. Juste, ce n’est pas mon style quotidien !

Dernièrement, je me demande si mes cheveux courts sont en cause. Il faut dire que je mesure un bon mètre soixante-dix, que j’ai des yeux brun mais que je porte des lentilles de contact qui leur donne un air rougeoyant, et surtout, mes cheveux sont d’un auburn profond qui rende mon visage très sérieux. Ce que la plupart ignore, c’est que je ne suis pas auburn naturelle. J’ai les cheveux d’un châtain clair fade en temps normal. J’use de coloration pour refaire régulièrement mes racines et ainsi tromper mon monde. Je trouve ma chevelure terne sinon, et comme dit : je sais être coquette quand je le veux !

Ah, j’ai oublié de vous informer d’un détail majeur de mon anatomie. Cela concerne mon bras droit –notons que je suis ambidextre– qui n’est pas naturel. Il s’agit d’une prothèse mécanique, avec un recouvrement qui donne l’impression d’un bras naturel. En fait, cela ne concerne que mon avant-bras exactement. La zone où ma prothèse est rattachée au corps peut se distinguer au milieu de l’avant-bras. Je porte donc assez souvent des gants hauts ou des manches longues. Et puis, sinon, je camoufle avec des foulards ou protège poignet type bijoux. Je n’aime pas trop qu’on sache au sujet de ça car souvent, on finit par regarder mon bras en retenant des questions à son sujet. Et ça, ça m’énerve vite.

Écoutez mon histoire
Le Background du personnage

Pour commencer, je tiens à parler de ma famille.
Je suis la fille unique d’un politicien Allemand, Gustav Rosenthal, et d’un maître confiseur : Hans Rosenthal. Mais j’avais toujours des liens avec ma mère, Helen Weber. Et oui, je devais avoir trois ans quant mon père et ma mère ont divorcé. Et deux ans plus tard, mon père se remariait avec un homme. C’est probablement car j’ai grandit avec deux pères et une mère que j’estime n’avoir jamais manqué de rien. J’étais une enfant aimé par sa famille. Chouchoutée par ces messieurs, et complice avec sa maman. L’innocence de l’enfance est un souvenir plus de tendresse qui aujourd’hui encore, radoucit mon cœur. Et puis, même si papa et maman étaient divorcés, ils étaient restés amis.

Enfin, je vous vois venir : comment dans un tel cadre ai-je fini avec la nationalité française ? C’est très simple : mes pères ont trouvé un travail en France. Papa travaillait pour l’ambassade Allemande à Paris, et papou dans un imposant palace français en qualité de chef pâtissier. Maman venait régulièrement nous rendre visite mais pour tout dire, de mes dix ans à mes vingt ans, j’ai évolué sur le sol français. Je ne côtoyais l’Allemagne, Munich plus précisément, que durant mes vacances, pour aller chez ma mère ou chez les grands-parents.

Enfin, c’est pour les études supérieures que j’ai décidé de me faire naturaliser. En fait, je viens d’une famille de la haute société mais je n’ai jamais aspiré à des études de politique ou dans l’art gastronomique. Bon, je sais pâtisser car c’était une occupation avec mon papou, un loisir… Mais j’affectionnais un autre monde et univers. Je rêvais d’entrer à la sécurité intérieure. Plus précisément, de me tenir prêtes à protéger du danger des hommes et des femmes importants pour notre pays. Le fait de ne pas voir mon père sans un ou deux gardes du corps, dans mon enfance, a probablement joué sur le regard que j’avais pour eux. Mais, pourquoi être naturalisé et ne pas faire ce travail en Allemagne ? Car je ne voulais pas quitter la France. Vous savez, quand vous avez vécu plus de dix ans dans un pays, depuis votre enfance, vous le considérer comme vôtre. J’allais à l’école en France. Je parlais couramment le français, et c’est même mon Allemand qui a un accent français et non l’inverse.

Bref, j’ai remplie la paperasse et obtenu ma naturalisation, non sans le délai typique de l’administration française. De là, j’ai put faire les concours et dossiers nécessaire à mon avenir. J’ai toujours été captivé par ce milieu pourtant très masculin… Et ce n’est pas pour rien que mon activité sportive principale était un sport de combat.
Enfin, la formation était difficile. Très dur physiquement et moralement. Mais j’étais fière lorsque je parvins à la réussir et que je pus travailler dans le milieu. J’ai ainsi travaillé à la sécurité de politiciens, d’ambassadeurs, ou de VIP gouvernementaux divers.

Pour autant, j’ai quitté mon travail après un accident. Il serait plus juste de dire que j’ai perdu mon avant-bras en protégeant mon client, bref, en faisant mon devoir. Une explosion… J’ai protégé de mon corps la personne et me suis prit les débris à sa place. Le fait est que mon avant-bras est resté compressé trop longtemps et que les secours, malgré toute notre technologie, n’ont pas dû d’autre choix que d’amputer. J’ai eu du mal, à accepter et me faire à ma prothèse. Il a fallut pas mal de rééducation d’ailleurs.

C’est à cette époque que je l’ai rencontré. La fille qui a fait battre mon cœur. Une infirmière militaire qui venait voir un de ses collègues en rééducation avec moi. Toutes les deux, le feeling est super bien passée. Une fois de retour à la vie civile, on a commencé à avoir une liaison. Moi, pour vivre, je pris des petits boulots ici et là, pour de la Jet Set majoritairement. Y’a toujours des gens riche prêt à embaucher des gardes du corps… Petit à petit, on a créé notre nid douillet, emménagé ensemble, puis on s’est mariée.

J’avais 30 ans quand elle m’a parlé du Projet Avalon. Elle souhaitait en être. Quitter la Terre pour d’autres horizons. Moi, je l’ai suivit. On était marié que depuis une petite année, c’était toujours l’Amour Fou. Le voyage aura tout détruit. Elle faisait partit du personnel médical et donc, elle avait des phases de réveil prévu dans le voyage pour aider au réveil et replonger de stases en fonction des roulements du personnel. C’est pour ça que j’ai vieillit de facilement 9-10 ans, et non juste de quatre ou cinq ans comme ceux ayant dormi tout du long.

Enfin, le premier réveil était parfait. Le second, au bout de quelques jours elle commençait déjà se montrer un peu distante mais je ne disais rien. Je ne suis pas une grande expressive donc j’ai préféré gardé mes craintes pour moi. Puis, au troisième réveil… Je l’ai surprise ivre, au lit avec un de ses collègues. Je l’ai très, mais alors, très mal pris ! J’ai mit ça sur le compte de l’alcool, et je n’ai rien dit. J’espérais qu’elle m’en parle d’elle-même, avoue sa faute. Je lui aurais pardonné, car je l’aime. Enfin, je l’aimais ? Je ne sais toujours pas si je dois user du passé ou du présent pour nommer mes sentiments en fait. Cependant, lorsqu’on est retourné en stase elle ne m’avait rien dit de cette nuit arrosé… Mon cœur se morcela et mon amour aussi.

La suite est simple, on a été réveillé une cinquième fois. Et à force de douter d’elle, d’être incertaine, j’ai fini par exploser. On s’est disputée… Elle est allée partager la chambre d’une collègue à cette époque. On était furieuse et on ne s’était pas expliqué. Elle m’accusait de ne pas lui faire confiance… Moi, je l’accusais de ne pas croire en mes sentiments pour elle au point de me cacher sa tromperie. Nos autres réveils furent tendus… et le dernier réveil fut sur La Nouvelle Avalon.

Découvrir ce monde nouveau est déjà fou. Mais en plus, un mois après notre réveil : je surpris ma femme au lit avec la même personne que cette soirée alcoolisée. Je l’ai foutu dehors, et j’ai demandé le divorce. Notre relation était tendue, mais j’essayais de tout faire pour qu’on se réconcilie. Ce fut la goutte d’eau qui vint détruire la vasque de mon cœur.

Et maintenant, j’essaie de concilier le fait d’aider les colons –notamment en les aidants à entretenir leur corps par des activités physiques adaptés à leurs compétences– et mon divorce. Mais aussi le monde dangereux qui nous entoure. Au fond, je me demande ce que je peux apporter pour la colonie. J’hésite même à voir à m’engager dans les forces armées de la Colonie. Rien n’est définissable actuellement, et je suis surtout une femme perdue. A voir comment les choses évolueront pour moi désormais.

Derrière le Personnage
Lou Ainsel, bientôt 28  oO

» Comment as-tu découvert le forum ? Je l’ai façonné avec le big boss ♥
» Comment se nomme l'inventeur des Écailles d'Avalon ? Je me valide car je suis cheatée ♥
» Le personnage sur ton avatar : Bazett de la Saga Fate.
» Un dernier mot ? Mot.
Codage ⓒ Mélicendre
Voir le profil de l'utilisateur



Dernière édition par Engel Rosenthal le Sam 20 Juil - 19:57, édité 3 fois
Âge du Personnage : 25 ans.
Nationalité du Personnage : Suédoise.
Métier du Personnage : Ancienne gymnaste qui souhaite se reconvertir en kinésithérapeute.
Stella Edlund
Stella Edlund


Engel Rosenthal  Empty
Message Dim 23 Juin - 9:38
Guerrier d'Avalon
Une démultiplication ! Very Happy
Re-bienvenue, du coup. La situation familiale promet plein de choses intéressantes, hé hé. ♥
Voir le profil de l'utilisateur http://la-nouvelle-avalon.forumsrpg.com/t270-messagerie-de-stella-edlund#1225

Âge du Personnage : 39 ans.
Nationalité du Personnage : Allemande naturalisée Française.
Multi-Compte ? : Oui (Luis & Cian)
Engel Rosenthal
Engel Rosenthal


Engel Rosenthal  Empty
Message Jeu 4 Juil - 11:29
Colon
Thanks ♥
Me reste encore l'histoire ! Dès que je peux, je la fini Very Happy
Voir le profil de l'utilisateur

Âge du Personnage : 35 ans
Nationalité du Personnage : Francais
Métier du Personnage : Commandant de l'UTRD
Thomas Dupuy
Thomas Dupuy


Engel Rosenthal  Empty
Message Sam 20 Juil - 19:50
Guerrier d'Avalon
Bienvenu sur La Nouvelle Avalon
Félicitation ♥

Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons la bienvenue sur La Nouvelle Avalon et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants. Nous te demanderons aussi d'aller recenser ton métier et ton Écaille si tu es un guerrier. Si ce n'est pas ton premier personnage parmi nous, merci de nous le signaler dans le Registre des Multiples Personnalités.

A tout cela, s'ajoute le fait d'éditer ton Profil. Tu remarqueras qu'il y a de nombreuses informations à y entrer.
C'est facultatif, mais tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations !
Nous avons aussi la Messagerie pour les rps de type "épistolaires/mail/sms". Le lien de sa boîte est à mettre dans son profil soit dit au passage

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mis à ta disposition pour cela ! Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, demander des lieux, trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis, pnjs, créatures ou plantes à l'administration.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.
Merci d'avance en tout cas, de prendre le temps de remplir tout ça. Même si, je le sais, ça fait un peu beaucoup.

Le staff te souhaite, à nouveau, la bienvenue !
Voir le profil de l'utilisateur http://la-nouvelle-avalon.forumsrpg.com/t136-messagerie-de-thomas-dupuy

Engel Rosenthal

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Nouvelle Avalon :: Dossiers de l'Équipage :: Présentation :: Validés-