Revenir en haut Aller en bas
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  FAQ  

Hakan "Caïn" Skaparen

Âge du Personnage : 30
Nationalité du Personnage : Norvégien
Métier du Personnage : Batisseur
Multi-Compte ? : Tÿr Mimir
Hakan Skaparen
Hakan Skaparen


Hakan "Caïn" Skaparen Empty
Message Sam 7 Sep - 20:40
Colon
Hakan "Caïn" Skaparen
"Une famille n'est pas lié par le sang, un foyer n'est pas un lieux."

Bonjour à vous.

Je m'appelle Hakan Skaparen mais mes amis aiment m'appeler Caïn. J'ai physiquement 32 ans et suis originaire de Norvège. J'exerce la fonction de batisseur au sein des Colons.

Côté famille, j'ai rejoint le projet Noé avec seul. Aux yeux de la colonie, je suis célibataire.).

Ce qu'on dit de moi
Descriptions Physique et Mentale



Dans la clairière parcouru d'un ruisseau, les bruits sourd de la masse sur les piliers de bois résonnent, l'origine de tout ce bruit finit par faire cesser ce tintamarre pour aller près du cour d'eau clair se rafraîchir. 
Apparaît dans le reflet de l'eau, un homme, de type caucasien nordique. Il a des yeux noisette surmonté d'épais sourcils, reflétant une certaine lassitude, de longs cheveux écorce encadre un visage ornée d'une barbe de quelques jours. L'homme passe alors sur son torse nu l'eau du ruisseau en les prenant dans ses grandes mains. L'eau rince la sueur qui perlait juste avant sur les muscles du corps de l'homme à la taille moyenne, une musculature aiguisé mais faite pour l'endurance et l force, guère pour la rapidité. Un tatouage jure avec la peau pâle de cet homme, triangle noir ornée d'une queue de scorpion rouge. 

illustration:
 

Le reste de la journée de cette homme ce divise entre plusieurs activité. Comme il aime la routine calme et bien réglé, chaque matin il se lève à l'aube, répare dans la forêt les abris qu'il a bâtis de ses mains pour les animaux sauvages. Il récupère son courrier, déchire sans même les lires les missives venant du gouvernement. Après cela il préfère cuisiner de ses propres mains comparé à beaucoup d'habitants du petit village voisin où il fait ses courses. Les gens voit l'homme comme un jeune homme polie et amusant, ils apprécient qu'il participe aux mises en place des décorations de noël pour les enfants et s'amuse parfois  à jouer le père noël. Quand un animal erre en ville ,c'est lui qui est appelé en général et le maire le paie pour entretenir les infrastructures plus sophistiqué à moindre frais. En effet, diplômé d'une grande école de bâtisseur, il peut quasiment tout bâtir, mais en demandant un salaire bien moins faramineux que ses pairs. 

Mais aucune des femmes de la ville n'iraient passé plus que du bon temps avec lui malgré son jolie minois. Il n'est guère attiré par des histoires longues ou passionné plus de quelques heures. Les hommes savent aussi que quand il boit dans un coin du bar, mieux vaut ne pas venir le titiller... Bien que calme, il n'hésite pas à partir à la bagarre, bien déterminé à ne laisser personne le rabaisser sans réagir. 

Plus étrange, certains disent qu'il est très superstitieux. Il utilise les anciennes runes norroise souvent, tracé avec de la cendre ou de la peinture, de manière discrète. Certains prétendent qu'il serait très calé en ésotérisme, mais il garde un flou la dessus.

En résumé, les habitants le décrivent comme étant un homme avec un bon fond, mais visiblement tracassé par quelque chose qui le rend périodiquement cynique, bougon voir carrément rébarbatif. Néanmoins il est doué d'une grande compassion pour les animaux et les enfants et est bien plus méfiant avec les adultes. 




Écoutez mon histoire
Le Background du personnage


La pièce est d'une tristesse sans nom... Un logement standard de colon, pas la peine de demander mieux en seulement quatre mois d'arrivé. Mais l'homme se débarrasse de ses bottes, attrape sa pipe à tabac en bois sculpté et l'allume après y avoir bourré du tabac terrien. Il attrape l'une de ses rares possession, de l'encre, une plume à écrire et un manuscrit à l’ancienne de plusieurs dizaines de pages. Installé sur son bureau en aluminium allégé, il se sert un whisky "emprunté" à un militaire peu attentif et commence à tremper la pointe de la plume dan l'encre noir avant de tracer les premières lignes sur le papier légèrement voilé par la fumée de sa pipe. 

"Je suis née en Norvège, sur la Terre. Mon "père" était un idiot qui travaillait dans un chantier naval. Ma mère, une simple prostitué qui a refusé de garder le marmot que j'étais et ma refilé à mon père avant de partir. Mon père était vraiment un sale type, la main lourde et ayant bien peu d'amour à offrir.

J'ai passé plus de temps dans les rues autours de la maison que dans celle ci. J'ai trouvé un chien un jours en traînant sans vrai but dans les rues. Je sais pas pourquoi, je l'ai récupéré. C'était un berger belge, le pauvre était squelettique et trempé jusqu'aux os. Alors même si ce jours là il pleuvait à verse, j'ai récupéré tout ce que j'ai pu du haut de mes huit ans et j'ai réussis à monter une espèce d'abri. Nous sommes resté là tout les deux, je pense maintenant, qu'ont devait se réconforter tout les deux, d'être aussi paumé l'un que l'autre. 

illustration:
 

Pendant deux ans ont a fait les quatre cents coups, c'était mon seul ami. L'école, les enfants étaient assez fourbes, bien moins honnêtes que les animaux, alors j'ai recueillis les abandonnés. Dans un terrain vague, j'ai monté une véritable cabane à partir de bric et de broc. Taule, bois, bout de métal, cordes. J'ai appris à m'en servir pour construire quelque chose d'utile, récupéré l'eau de pluie avec les vieux bacs en plastiques, pour les chiens et les chats du quartier, j'ai même appris à voler... Et c'est là que c'est mal allé. En volant de la nourriture pour mes amis à quatre pattes, enfin quand ils en avaient pas perdu, je me suis fais repéré par l'épicier de la rue. Il est aller voir mon père en voyant que je courais trop vite pour lui. J'ai eu droit à une raclé en règle ce soir là, et il est allé me traîner jusqu'à la cabane où je me réfugiais, complètement saoul bien sûr.

Il m'a passé à tabac devant la cabane, ignorant mes pleurs et mes demandes d'arrêter... Mais les chiens sont venu, le gros berger belge à sauté sur le torse de mon père, complètement bourré, ce connard à fini par trébucher en arrière et s'empaler sur les piquets que j'avais planté pour tenter de faire pousser des trucs, sans succès. 

Je me suis approché de lui, encore boursouflé et saignant de nombreuses plaies. Je l'entend encore m'imploré de le sortir de là, puis hurler, m'ordonner de l'aider, avant de pleurer sans aucune dignité... Je me souviens être rentré à la maison et avoir attendu. J'ignorais quoi attendre.



Alors il est arrivé, un membre de ma famille dont j'ignorais l'existence. Mon oncle. La police avait trouvé mon père et conclut à une attaque de chiens errant et un concours de mauvaise circonstance. Mon oncle ma récupéré. Il avais l'air très dur, et au départ il m'a beaucoup impressionné. Mais il était juste et bon, tout le contraire de mon père. Pendant des années, j'ai repris confiance en moi avec lui, j'ai eu enfin l'impression d'avoir un semblant de famille. Puis avoir quitté la ville pour la campagne à beaucoup aidé. Je me suis fait des amis humains pour la première fois. On est vite devenu inséparable, et quand est arrivé notre adolescence, c'est là que les choses ce sont compliquer légèrement.


Les études, mon oncle voulait absolument que j'apprenne quelque chose d'utile pour vivre honnêtement. Il était lui même contraint à être Multi tâche, faisant tout ce qui pouvait rapporter de l'argent car manquant de qualification digne de ce nom. Il m'a encouragé et aidé même quand les fins de mois étaient compliqué. 

illustration:
 

Au début de notre adolescence, vers 14 ans, mes amis et moi, influencé par la culture populaire, avons voulu formé un gang. Idiots que nous étions. Nous avons pris un symbole d'un jeu vidéo ancien, le trouvant cool ! Et trouvant l'antagoniste très cool. Durant deux ans, ont a veillé sur notre bout de terrain, un vieux stade du 21 ème siècle abandonné, mon ami Matthias était le bagarreur, le costaud de notre équipe et mon meilleur pote, Nora elle était la rusé, et très belle en plus. Avec Matthias ont roulaient toujours des mécaniques pour la séduire. 

illustration:
 

Mais ont avait une petite dans la bande, Théa, c'était un peu la mascotte naïve qui nous suivaient partout même quand ont lui disaient de pas le faire. Combien de fois ont s'est bagarré avec des idiots parce qu’elles se faisaient embêté, combien de fois ont a été piqué des trucs pour qu'elle soit contente avec les molosses qu'ont avaient recueillis au stade.


Mais alors qu'ont avaient seize ans, nos études se déroulaient bien malgré nos bêtise d'ado qui nous valaient les remontrance de mon oncle, ont a appris que Théa était malade, un truc super grave et rare mais ces parents avait pas assez d'argent pour la thérapie, les pauvres étaient super sympa, des livreurs toujours à l'heure et cool. Avec Matthias, Nora et la bande d'une dizaine d'ado on s'est concerté... Et on a décidé de faire ce qui nous a semblé juste. Ont s'est lancé dans le vole et le recel. Tout ce qui avait une valeur marchande ont le piquaient pour l'entreposer pour Théa. Presque quatre ans de conneries sans pause, sans jamais ce faire choper et enfin, Théa à pu être opéré... Mais... Alors que j'étais enfin diplômé de l'école des techniciens ingénieurs bâtisseurs en nano tech. La police de la région nous est tombé dessus à tous en même temps. Un vrai coups de filet. Nous étions coupable d'une énorme sommes dérobé et le juge a accepté de raccourcir la peine prévu. Mais nous devions tout de même six ans à la société. 



C'est là que la pire période de ma vie à commencé. Mon oncle avait réussis à négocier en ma faveur, je n'allais pas être envoyé en prison comme les autres, il était à la fois déçu de mes actes mais bizarrement assez fière de mes motivations. Pour me donner du plombs dans le crâne comme il aimait le répété... Il a réussis à convenir de faire un contrat militaire. 

Mais pas dans l’armée centrale, trop simple m'a t'il dit. Non, il m'a expédié droit dans le régiment qui était dévolu à grossir les rangs des casques bleu des nations unis. 



Pendant six ans, j'ai connu la rigueur militaire. Sans parler de la perte de ma belle chevelure! J'ai connus absolument les pires heures de ma vie. Même en étant dans le génie. Ramper au sol boueux d'une jungle pour bâtir les fortifications en bétons en priant pour ne pas prendre un obus, courir dans le sable brûlant d'un désert en implorant les dieux anciens de pas me prendre l'une des balles qui filait en rafales autours de moi, tout ça pour désamorcé des saloperie de mine. 

J'ignore comment, avec mon comportement désabusé et loin du soldat idéale... J'ai réussis à me faire promouvoir caporal chef, main droite de mon sergent! Mais le sergent était un type fait du même bois que mon oncle, alors j’imagine que c'était logique. D’ailleurs mon oncle a été très fière de ma promotions à mon inverse. J'ai donc aidé à diriger les soldats les plus novices, et cela a plutôt bien marché. Bien sûr, j'ai connu les pertes, voir les copains mourir et se perdre dans une bouteille de whisky pour faire passé la douleur et la peur d'être le prochain. 

Mais j'ai survécu, j'ai été démobilisé après six ans, comme convenu. Mais la vie était différente. 

Âgé de maintenant 27 ans, je ne savais pas trop ce que je voulais être. Je me suis posé dans la campagne de Norvège, dans un chalet pour travailler dans une scierie. L’endroit était sympa, les gens cool. Mais j'étais, perdu, mes anciens copains de la bande était tous partis. Soit mort en prison, soit ranger dans une vie sans problème... Matthias avait finit par avoir Nora d’ailleurs.



Ne me restait plus d'eux et de nos années ensemble, que ce tatouage débile sur le bras gauche et ce surnom tout aussi débile. Caïn... Nora qui avait fait le catéchisme avait lu l'histoire de ce personnage biblique et avait fait le rapport entre lui, le personnage fictif du jeux vidéo antique que nous adorions et moi même. Une fille bien trop maline. 

Alors que je ruminais dans mon coins mon oncle m'a offert une occasion. le projet Noé. L'avalon cherchait encore des candidats à la colonisation planétaire lointaine. J'ai refusé, une fois, deux fois fois... Puis j'ai compris, que sur Terre il ne me restais rien et que mon oncle ne voulait pas me voir dépérir. J'ai accepté, passé l'entretien psychologique, j'étais une personnalité haute en couleur mais foncièrement juste et compatissante d'après la psy, même si elle m'avais fait juré de venir la voir si j'avais du mal à côtoyer les militaires à l'avenir ,comprenant par mon passé, que je n'aimais guère retrouvé ce côté de ma vie. 

On aurait pu croire que cela allait s'arrangé, un monde nouveau! Remplis de chose à découvrir et de truc à bâtir. Mais non... Je suis sur que si ont avait peint une rune de algiz en gros sur ce vaisseau, jamais un caillou l'aurait abattu en plein ciel. Nous voilà donc, écrasé sur une planète habitable mais où les animaux locaux sont PUTAIN de gigantesques. Et moi bien sûr, ancien soldat du génie et diplômé d'une école de bâtisseur en nano tech j'ai été réveillé en premier. J'aurais bien voulu moi me faire réveillé dans cent ans, quand tout aurait été réglé. Déjà il me parlais d'écaille, heureusement je suis pas compatible, au moins un peu de chance, sinon pour moi c'était conscription obligatoire et là mon petit gars, autant dire qu'ils auraient été déçu! 

Mais pas de problème pour eux, ont m'envoie aidé à placer les défenses coloniale! Déplacé des canons à énergie de plusieurs dizaines de tonnes, les planter sur des falaises en s'aidant de navettes pas prévu pour ca à la base. Tout cela en devant montrer à la faune locale que nous prenions possession des lieux, en exhibant nous énormes canons.

vraiment, le pied cette colonie. durant des mois  mon boulot c’était construire et maintenir les infrastructure avec les autres ingé et tech, de concevoir des pylônes de comm et de scanne et s'assuré de pas mourir de soif. Puis là bas je recroisais qui?

La fausse blonde! Bon sang, de toute mon histoire dans l'armée il fallait qu'ils l'amène sur cette colonie. J'ai survécu par miracle aux trois missions avec elle pour le compte des nations unis. Alors elle est mignonne et doué dans son boulot, mais moi j'aime pas trop me faire tiré dessus par des terroristes et des insurgé. Alors ont a été en froid sur les premiers mois de notre arrivé. Mais bon.. Ont finira peut être par s'entendre! "

L'homme lève la main et repose la plume... Pousse un soupire en voyant la nuit bien avancé dans le ciel, seul la petite lampe de bureau offre ses photons à l'homme mélancolique. 
Il pousse un soupir à fendre l'âme et se laisse aller à un repos mérité, dans un lit qui n'avait encore rie nde ce qu'il vodurait en terme de confort. 



.

Derrière le Personnage
Le Renard Bleu, 27 hiver à peu près je sais plus trop haha!

» Comment as-tu découvert le forum ? J'étais dans un vaisseau puis un caillou à fait s'écrasé mon vaisseau.
» Comment se nomme l'inventeur des Écailles d'Avalon ? Erik Carlsson
» Le personnage sur ton avatar : Kili en fan art des film "Le Hobbit"
» Un dernier mot ? Aimez vous les uns les autres putains!
Codage ⓒ Mélicendre
Voir le profil de l'utilisateur



Dernière édition par Hakan Skaparen le Dim 8 Sep - 11:14, édité 3 fois
Hakan "Caïn" Skaparen Empty
Message Sam 7 Sep - 22:09
Staff
Alors quelques petits points à revoir :

-La partie physique et mentale à refaire. Je n'ai rien contre les formes un peu alternatives, mais là, on devine à peine le personnage, cette partie sert à la présenter de manière claire et précises : il ressemble à quoi ? Il est comment dans sa tête ? Il faut que tes partenaires puissent se faire une idée rapide du perso.


-Histoire : Merci de bien vouloir me virer les premiers et derniers paragraphes et de ne pas anticiper le futur d'Avalon, tu ignores complètement ce que j'ai bien pu prévoir ou comment les choses vont évoluer.


-Âge : le calcul n'a pas l'air bon, le temps que son oncle le convainc, il devait avoir quasiment 28 au départ, avec la stase, ça fait du minimum 32, merci de revoir ça.


-Enfin, un gros paquet de fautes de français. Je ne suis pas un puritain, mais là c'est quand même pas mal avec la confusion systématique du "on/ont" (Ont : troisième personne du pluriel du verbe Avoir au présent). Je te demanderai quand même une grosse relecture^^


Ceci est un compte fondateur, si vous avez des questions, n'hésitez pas à me MP.
Un membre du staff viendra vous répondre dans les plus brefs délais.


Voir le profil de l'utilisateur http://la-nouvelle-avalon.forumsrpg.com

Âge du Personnage : 30
Nationalité du Personnage : Norvégien
Métier du Personnage : Batisseur
Multi-Compte ? : Tÿr Mimir
Hakan Skaparen
Hakan Skaparen


Hakan "Caïn" Skaparen Empty
Message Dim 8 Sep - 0:39
Colon
J'ai modifié tout ça cela devrait convenir je pense Smile
Voir le profil de l'utilisateur

Hakan "Caïn" Skaparen Empty
Message Dim 8 Sep - 10:34
Staff
Bienvenu sur La Nouvelle Avalon
Félicitation ♥

Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons la bienvenue sur La Nouvelle Avalon et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants. Nous te demanderons aussi d'aller recenser ton métier  et ton Écaille si tu es un guerrier. Si ce n'est pas ton premier personnage parmi nous, merci de nous le signaler dans le Registre des Multiples Personnalités.

A tout cela, s'ajoute le fait d'éditer ton Profil. Tu remarqueras qu'il y a de nombreuses informations à y entrer.
C'est facultatif, mais tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations !
Nous avons aussi la Messagerie pour les rps de type "épistolaires/mail/sms". Le lien de sa boîte est à mettre dans son profil soit dit au passage

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mis à ta disposition pour cela ! Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, demander des lieux, trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis, pnjs, créatures ou plantes à l'administration.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.
Merci d'avance en tout cas, de prendre le temps de remplir tout ça. Même si, je le sais, ça fait un peu beaucoup.  

Le staff te souhaite, à nouveau, la bienvenue !


Ceci est un compte fondateur, si vous avez des questions, n'hésitez pas à me MP.
Un membre du staff viendra vous répondre dans les plus brefs délais.


Voir le profil de l'utilisateur http://la-nouvelle-avalon.forumsrpg.com

Hakan "Caïn" Skaparen

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Nouvelle Avalon :: Dossiers de l'Équipage :: Présentation-