Revenir en haut Aller en bas
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  FAQ  

Technologie et vie courante

Technologie et vie courante Empty
Message Dim 21 Avr - 15:41
Staff

Technologie et vie courante

La technologie a bien évolué durant plusieurs siècles et voici quelques explications sur les différents aspects de la vie des colons de la Nouvelle Avalon.


Énergie
L’évolution des technologies de l’énergie est à la base des grandes avancées de l’humanité et a pu permettre à d’autres technologies d’apparaitre.

La source d’énergie actuelle, utilisée pour tout, est le photonique. Il ne s’agit pas simplement d’une évolution des panneaux photovoltaïques. Ici, il ne s’agit plus de convertir la lumière en électricité, mais bien d’utiliser la lumière comme source d’énergie pure.

Quelques capteurs photoniques peuvent générer quasiment autant d’énergie qu’un réacteur nucléaire, mais beaucoup plus simplement et de manière complètement propre. De plus, dans l’espace, les panneaux sont capables de capter même les plus lointaines radiations solaires pour se fournir en énergie.

Cependant, parvenir à générer de l’énergie est une chose, la stocker efficacement en est une autre. C’est là qu’intervient un tout nouveau matériau, le néo-graphène. Si le graphène était déjà connu pour ses applications énergétique, sa version plus évoluée, le néo-graphène, a permis de mettre au point les premières batteries à stockage quantique, capable d’emmagasiner des quantités phénoménales d’énergie.

Les batteries au néo-graphène peuvent rester fonctionnelles des semaines durant avant d’être rechargées, et ce, même en alimentant les systèmes les plus gourmands. Il en existe de toutes les tailles et de tous les formats, depuis les microbatteries pour les appareils de poche, jusqu’aux énormes mégabatteries qui alimentaient les systèmes de l’Avalon.



Eau et Nourriture
À l’heure actuelle, les colons comptent sur les gigantesques réserves de l’Avalon, qui avait prévu ce qu’il fallait pour son long voyage. L’évolution technologique permet de stocker bien plus facilement la nourriture, même s’il s’agit principalement de rations qui se montrent nourrissantes et fonctionnelles, mais quelque peu fades.

L’Avalon emportait également un grand stock de plants terrestre et de matériel pour construire des serres fonctionnelles. Celles créées à la Nouvelle Avalon commencent à donner de premiers résultats et les colons peuvent enfin rajouter des fruits et des légumes frais à leur menu.

Même si la technologie médicale permet d’adapter le corps humain plus facilement, il est encore trop tôt pour tester des aliments « locaux ». Plusieurs biologistes et médecins travaillent d’arrache-pied pour déterminer ce qui peut être propre à la consommation humaine parmi la faune et la flore locale.

Cependant, l’eau de la planète est largement utilisée, deux centrales de dessalement ont été installées pour nettoyer et purifier l’eau de mer, la rendant propre à la consommation humaine. La technologie humaine a fait d’énormes progrès dans le traitement et le recyclage des eaux usées, ce qui explique que ce problème se soit réglé plus rapidement que celui de la nourriture.



Médical
La médecine a énormément progressé, et ce, dans tous les domaines. L’avancée de la robotique et le développement de la nanotechnologie ont permis de faire de grandes avancées.

Les nanomachines médicales agissent principalement comme un système immunitaire secondaire et sont capables de repousser la plupart des maladies, mais elles peuvent aussi réparer des organes ou accélérer la guérison du corps en cas de traumatisme. Sous l’égide d’un technicien génétique, elles peuvent même réparer tout dégât à l’ADN. Cependant, tout ce matériel technologique est compliqué d’utilisation et les médecins sont tous également des techniciens.

Et malgré l’aide technologique, les compétences d’un humain restent nécessaires. Les différentes spécialisations sont toujours d’actualité, mais de nouvelles sont apparues, comme la chirurgie prothésiste, la nanogénétique, etc.

L’espérance de vie humaine est également plus longue, elle se situe maintenant en moyenne à 100 ans. Le vieillissement physique est également ralenti. Si les humains arrivent toujours à l'âge adulte au même intervalle, à partir de la vingtaine, ils vieillissent plus lentement et cela se ressent un peu sur leur apparence.

Les prothèses médicales sont aussi devenues monnaie courante. La technologie pour faire repousser des membres perdus n’est pas encore d’actualité, toute perte est compensée par des prothèses très sophistiquées. Grâce aux développements des matériaux biocompatibles et l’aide des nanomachines empêchant les rejets, les prothèses agissent comme de véritables membres jusque dans les réponses nerveuses.

Tous les colons portent en eux des nanomachines immunitaires très sophistiquées, ce sont elles qui les protègent contre les germes inconnus qu’ils pourraient récupérer sur cette nouvelle planète. Et la réciproque est aussi vraie, elles limitent autant que possible les germes négatifs que les humains pourraient apporter, le tout couplé aux soixante années passées sur un vaisseau régulièrement aseptisé.

Cependant la médecine, ce n’est pas que le corps, mais aussi l’esprit. L’Avalon embarquait un bon nombre de psychologues compétents pour aider l’équipage à mieux vivre les nouvelles épreuves qui l’attendent.



Stase

La Stase est une technique révolutionnaire dérivée de la nanotechnologie médicale et conçue dans le cadre du projet Noé. L’idée de base est très simple, elle consiste à plonger un humain dans un état léthargique profond où ses fonctions corporelles sont fortement ralenties.

Les caissons de stase de l’Avalon sont des tubes en matériaux renforcés, les personnes en stase sont plongées dans un gel protecteur et nourricier, puis leurs corps sont envahis de nanomachines qui les plongent dans une léthargie profonde. La plus grande particularité du système de stase est qu’il ralentit fortement le vieillissement. Ce dernier est réduit à seulement un quinzième de sa durée normale. De ce fait, quinze années n’en valent qu’une seule pour le corps. Pour les colons de l’Avalon, soixante années de voyage ne reviennent au final qu’à quatre ans de vieillissement.

Les gens en stase ne sentent pas le passage du temps, certains pensent rêver, mais aucune certitude n’existe sur le sujet. À leur réveil, ils ont l’impression de n’avoir dormi que quelques heures alors que des années ont pu s’écouler.

La stase est une technologie fiable, le principal souci pour les personnes en stase est avant tout psychologique, le cerveau et l’inconscient ont parfois beaucoup de mal à concilier le vieillissement corporel ressenti avec la véritable durée du sommeil.

À bord de l’Avalon, l’équipage n’a pas passé les soixante ans en stase. Au départ, chaque personne, ou famille, avait le choix, soit entre faire le voyage d’une traite en sommeil, soit d’être réveillé à intervalle régulier. Certains préféraient cette option afin de ne pas subir un décalage psychique trop important à la fin du voyage.

À noter que le réveil régulier était obligatoire pour certains membres de l’équipage considérés comme essentiels, de même que pour les familles avec des enfants, afin que la stase ne perturbe pas trop leur développement psychologique et qu’il puisse continuer à aller à l’école, même si celle du vaisseau se faisait par des cours en RA. De ce fait, le vaisseau était tout de même animé en permanence.

Bien évidemment, les membres d’une même famille sont toujours tous réveillés en même temps, afin de ne pas créer de décalage de vieillissement qui engendrerait des situations très gênantes.

Le professeur Carlsson, créateur de la technologie des Écailles a choisi de ne jamais aller en Stase, mais il est important de noter que c’est bien le seul excentrique à avoir fait ce choix. À sa mort lors du crash, c’était donc déjà un homme de plus de 80 ans.



Informatique, Intelligence Artificielle et Réalité Augmentée
Le passage de l’informatique à la technologie quantique a fait faire un bond prodigieux à cette dernière. Les ordinateurs sont de taille très réduite, mais disposant d’une grande puissance de calcul.

Les Intelligences Artificielles ont, elles aussi, bénéficié de cette avancée. Là où jadis une telle unité nécessitait du matériel très lourd et encombrant, on peut désormais les faire tenir sur des supports de taille très réduite.

Les IA ne sont pas des formes de vie synthétique. Elles sont capables d’initiative, de raisonnement et de prise de décision, mais elles n’ont ni pensée, ni conscience, ni sentiments. Toutes leurs décisions sont prises selon les critères sur lesquelles leur code source est programmé et donc en fonction de leurs missions respectives. Quand une IA fait preuve d’initiative, ce sont donc toujours des décisions froides et rationnelles, même si elles peuvent faire preuve d’une grande souplesse.

Qui plus est, une IA est compartimentée, elle ne peut exister que sur son unité quantique originelle, elle ne peut  donc pas se copier ou partir ailleurs sur le réseau.

Dans la vie courante, la Réalité Augmentée est également très présente, elle peut se faire soit sur le plan personnel avec des lunettes ou des lentilles spéciales, voire des prothèses oculaires, soit être commune, via des systèmes de projection holographique.



Armement
Bien évidemment, le domaine militaire a toujours profité et même poussé l’évolution technologique. Les équipements modernes ont largement profité de ces avancées.

Les armes de fantassins fonctionnent toujours avec des projectiles à impact cinétique, mais exploitent désormais les systèmes d’accélération électromagnétique, qui consiste à déployer un champ électromagnétique dans le canon de l’arme pour accélérer le projectile, les balles sont plus rapides et donc, plus efficaces.

Les armes à technologie électromagnétiques restent le plus largement employées, car elles sont fiables et efficaces, en plus des armes personnelles, la plupart des armes du vaisseau et des canons défensifs de la colonie fonctionnent sur cette technologie.

Les armes à technologie optique ou plus vulgairement, les lasers, existent aussi, mais sont gourmandes en énergie et ne se trouvent qu’en armes fixes ou sur des véhicules.

Les armes ont évolué, mais les systèmes de protection aussi. Les soldats sont équipés d’armures en polymères composites, capables d’arrêter des attaques violentes ou d’en réduire fortement l’impact.


En ce qui concerne les Écailles, c’est beaucoup plus libre, leur technologie et leurs armatures peuvent supporter de nombreuses armes et les ingénieurs s’en sont donné à cœur joie en la matière. L’UTRD a développé de nombreux prototypes d’armes qui ne fonctionnent qu’avec les Écailles, mais se montrent redoutables, même si leur nature de prototypes leur donne une fiabilité parfois douteuse.



Véhicule
La Nouvelle Avalon ne dispose pas encore de beaucoup de véhicules, mais on peut déjà voir les différents modèles qui existent.

La plupart des véhicules de transport terrestre fonctionnent par lévitation, ils flottent tout simplement à quelques dizaines de centimètres du sol sur un coussin d’énergie. La colonie n’en utilise que pour les transports internes, car ils ne fonctionnent qu’au-dessus de surfaces planes.

Pour les terrains difficiles, les véhicules à roues sont toujours d’actualité, même si les matériaux utilisés pour les roues ont changé, elles sont maintenant quasiment impossibles à percer ou trancher, à moins d’y mettre une force monstrueuse. La colonie exploite plus les véhicules tout terrain, car ils sont plus efficaces sur les parties encore en chantier de la Nouvelle Avalon. Les dangers de la mégafaune font qu’ils ne sont jamais utilisés en extérieurs.

L’armée possède également différents véhicules terrestres, des engins rapides de reconnaissances et un modèle de véhicule de combat. Ce dernier ressemble à un mélange de véhicules tout terrain et de char d’assaut avec huit roues renforcées et un puissant canon électromagnétique. Malheureusement, face à la faune locale, ils manquent de mobilité pour être efficaces, de plus, les ressources de la colonie sont calculées pour donner la priorité à autre chose que leur fabrication.

Du côté des véhicules aériens, l’Avalon emportait avec lui un certain nombre de navettes de plus ou moins gros volume, elles sont utilisées aujourd’hui pour faire les allers-retours entre le vaisseau et la colonie et pour le déplacement de matériel en interne. Les militaires utilisent certaines navettes pour faire de la reconnaissance et du soutien en dehors des murs de la colonie, mais elles sont faiblement armées et certains animaux volants pourraient gravement les endommager.

Il existe des appareils volants militaires, mais aucun n’a été construit pour le moment, les soldats doivent composer avec des appareils civils reconvertis.

À ce jour, la colonie ne dispose d’aucun véhicule maritime, les colons ont encore trop peu d’éléments concernant les grandes créatures marines de la planète pour se risquer à utiliser des bateaux. En cas de besoin, les navettes peuvent être utilisées comme des sous-marins, mais il n’y a pas encore eu de vraie reconnaissance sous-marine, mis à part pour contrôler les parties immergées de l’Avalon.



Domotique
Grâce à la technologie des IA et des nanomachines à construction rapide, les colons ont tout de même un bon confort de vie. Leurs logements sont équipés de toutes les commodités d’usage et nombre d’entre elles sont automatisées par une IA domestique, réglable selon le style de vie que l’on veut mener.

En matière de confort personnel, chaque logement reçoit une certaine quantité de matière première pour nanoconstructeur par semaine en fonction du nombre de résidents, afin de se fabriquer ce qu’ils veulent. Ses machines, sortes versions très avancées des imprimantes 3D, possèdent des dizaines de milliers de plans en stock et sont capables de fabriquer tout et n’importe quoi.



Argent
Pour l’instant, il n’y en a tout simplement pas. La colonie est très loin d’être à un stade où elle peut démarrer une économie, il n’y a donc aucune monnaie en circulation, ni même de concept de propriété.

La colonie fonctionne encore sur le modèle d’un équipage, un service de gestion s’occupe de l’inventaire et de la distribution des biens selon les besoins de chacun et les directives générales du conseil.

Même les installations de loisir comme le bar ou le centre de détente sont gérées de cette façon. Il faudra encore attendre des années, le réveil de tous les colons et la stabilisation de la colonie pour que cette dernière adopte un modèle économique standard, qui se fera en même temps que le passage à un gouvernement classique.

Si les colons ont besoin de quelque chose qu’ils ne peuvent pas obtenir par le stock ou d’un service particulier, ils pratiquent entre eux le troc ou l’échange de service. Il y a même quelques colons possédant un certain sens de la négociation qui rendent service aux autres en aidant à négocier ce genre d’échanges privés.



Calendrier
Officiellement, et pour des raisons pratiques, la Nouvelle Avalon continue de se synchroniser avec le Calendrier Standard Terrien, appelé le temps CST. Parti en 2328, l’Avalon s’est crashé sur la planète en 2388, les colons continuent donc de se situer sur le calendrier terrestre.

Les trois mois comptabilisés sont donc calculés sur ce temps CST. Les colons ont également un second calendrier, le colonial, qui compte le passage du temps depuis leur arrivée, mais toujours selon les normes du calendrier CST. Actuellement les colons commencent le quatrième mois de l’an 0 du calendrier colonial.

La planète n’ayant pas la même rotation et révolution que la Terre, cela provoque bien évidemment un décalage, et les horloges ont toutes un système de réglage affichant l’heure locale sur un cycle de 25 heures et 20 minutes.
D’autres façons de faire seront à l’étude quand les colons auront passé plus de temps sur cette planète.



Calculer son âge
Bien évidemment, avec ce calendrier différent et le ralentissement du vieillissement de la stase, calculer l’âge physique d’une personne peut devenir un sacré casse-tête. Par extension, la date de naissance ne signifie plus rien.

Bien que parti il y a soixante ans, la stase réduit le vieillissement de quinze fois, ce qui fait que les colons qui ont fait le voyage en stase intégrale n’ont en réalité pris que 4 ans d’âge physique.

Cependant, certains avaient des périodes d’éveil plus ou moins fréquentes ou prolongées. Dans la grande majorité de ces cas, les colons ont pris en moyenne entre 5 et 7 ans d’âge physique en plus depuis leur départ de la Terre.



Ceci est un compte fondateur, si vous avez des questions, n'hésitez pas à me MP.
Un membre du staff viendra vous répondre dans les plus brefs délais.


Voir le profil de l'utilisateur http://la-nouvelle-avalon.forumsrpg.com

Technologie et vie courante

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Nouvelle Avalon :: Vision d'une Nouvelle Planète :: Contexte-